curiosité

  • mystère à Sars: qui a volé les plantes ?

    Ce matin, plusieurs internautes déplorent, sur les réseaux sociaux, le vol, cette nuit (vers 3h) de plantes, dans leur jardin, à Sars-la-Bruyère et à Eugies.

    Certains vols ont été commis dans les bacs des Incroyables Comestibles (les plantes, à pleine plantées, n'étaient certes pas mûres pour la cueillette), d'autres se sont produits dans un jardin particulier: J. déplore le vol d'un Salix et d'un sapin nain design.

    Première tentative d'explication (la terre à terre): des personnes sont arrivées trop tardivement à la Foire aux Fleurs (vers 1h du matin) et, frustrées, ont décidé fait leurs courses chez l'habitant.

    Deuxième explication (la fantaisiste): un groupuscule de botanistes extraterrestres a justement choisi Sars-la-Bruyère pour faire ses emplettes cette nuit. Si dans les jours qui viennent, des vaches, des poules, et des humains venaient à disparaître également, cette piste pourrait alors être privilégiée.

    Troisième explication (la mercantile): des fleuristes ayant vendu tout leur stock lors de la Foire aux Fleurs de ce 1er mai, n'ont eu d'autre choix que de regarnir tant bien que mal leur camion sur le chemin du retour.

    Quatrième explication (la rationnelle): il n'y a sans doute aucune explication rationnelle.

    Faudra-t-il bientôt électrifier les jardins ?

    ae.jpg

  • votre blogueur a testé: des whiskies originaux (chez Cavavin)

    Capture d’écran 2019-05-02 à 01.56.30.pngC'est qu'il étaient fatigués de leur longue journée du 1er mai, Philippe, Anne, et Karl, de chez Cavavin Frameries. Et pourtant, avant de s'écrouler dans les plumes, ils ont tenu à me faire goûter des breuvages pour le moins originaux... et carrément subversifs !

    La prohibition, ça vous dit quelque chose ? Il y a exactement 100 ans, le gouvernement des USA décide l'interdiction de fabriquer, transporter, importer, exporter et vendre de l'alcool, dans l'espoir de contrecarrer la pègre. L'effet inverse fut le développement de la contrebande, dont la figure de proue fut Al Capone (son portrait à droite), pourchassé comme vous vous en souvenez par le non moins fameux Eliot Ness. Rappelez-vous ce passage du film "Il était une fois en Amérique", de Sergio Leone, quand le whisky de contrebande est caché dans la tuyauterie du chauffage...

    Ce long préambule pour en venir au fait que nos amis de Cavavin nous ont dégotté des whiskies "Moonshine" qui font écho à cet épisode du passé. Tout d'abord, le nom de ces whiskies blancs non vieillis, "moonshine", vient du fait qu'ils étaient autrefois, par soucis de discrétion, distillés la nuit, au "clair de lune". Ils sont carrément proposés dans des pots de confiture... sans doute plus discret pour la contrebande ! :D

    Al_Capone.jpgPhilippe m'a proposé de commencer avec le puissant et aromatique "Harley Davidson", dont le bocal, orné du logo de la célèbre marque de motos, est absolument splendide. Au nez comme au goût ce whisky à l'arôme fumé s'en tire avec les honneurs ! Je goûte ensuite deux dérivés fruités et moins puissants : le "Blackberry" (à la saveur légère de mûre: un régal !) et le "Hunch Punch" (un mélange qui vous met les fruits en bouche). Ces deux dégustations se passent de commentaire (mais il faudra bien écrire quelques lignes): les whiskies sont fruités, savoureux, totalement différents de ce qu'on peut apprécier d'habitude (les puristes auront sans doute le hoquet) mais quel plaisir de s'imaginer déguster ces deux variations légères et acidulées sur une terrasse, en clôture d'un barbecue entre amis...

    La dégustation terminée, je m'éloigne à pas de loups de la boutique et ferme la porte sans bruit, car les trois compères, blottis contre un présentoir de vins d'Italie, dorment déjà à poings fermés (bon, ok j'exagère un peu). A votre tour de vous rendre chez Cavavin Frameries pour tester ces produits originaux et faire vos propres expériences en compagnie de Philippe, Anne, et Karl !

    Cavavin Frameries se trouve dans L'Epicentre, rue des alliés. rejoignez leur chouette page Facebook, et passez leur un coup de fil au 065 78 07 71.

    58787505_572447453243359_3757102507092869120_n.jpg

  • lundi, c'était le 1er avril !

    Et à Frameries comme ailleurs, on a pu voir ici et là sur les réseaux sociaux, apparaître des poissons parfois gros comme des maisons. En voici un petit florilège commenté.

    Tout d'abord, ci-dessous, vous découvrez le nouveau projet de Virginie Auquier qui remplacera donc "G Boutique" par "Fromage". Avec la nouvelle boucherie qui s'est ouverte juste en face, on ne peut qu'apprécier l'initiative !

    54256263_372286080035411_2310915176611708928_n.jpg

    L'agence immobilière Century 21 Avantage s'est fendue d'une vision d'artiste présentant un projet immobilier qui fera comme de l'ombre au centre de Frameries (et pour lequel d'ailleurs Jérôme Hallot et Guillaume Boucher vous invitent à vous manifester lors de l'enquête publique) :

    55837850_2210535605660960_2947612737867350016_n.jpg

    Ci-dessous, c'est Sandrina Mogiatti, de l'agence de voyages Frameries Tourisme qui a laissé croire qu'elle avait postulé pour devenir présentatrice de la météo...

    55730955_2257544364561303_1356557431802429440_o.jpg

    Quant au chef Xavier Adam du restaurant l'Atelier Gourmand il a imaginé que ses petits plats seraient désormais disponibles dans les grandes surfaces, au service traiteur...

    56285247_385323818721180_735445649733976064_n.jpg

    Pour terminer, notons au passage les "flashs" poissons d'avril proposés par l'équipe de tatoueurs du salon de tatouage Brother Ink 66 ! Et ça, ça n'est pas un poisson ;)

    56201174_2120058561403457_1579801370762936320_n.jpg

     

     

    Imprimer Catégories : actu, curiosité
  • Sars: cueillette à la grenouille !

    B0.jpgComme chaque année, les bénévoles, épaulés par NATAGORA, ont bâché le bords du long (et dangereux) virage qui permet à la route de contourner l'antique Donjon de Sars (12ème). Objectif: sécuriser la traversée nocturne des batraciens !

    // sous l'article: un document audio à écouter

    C'est la nuit, à Sars. Les volets sont clos. La froidure portée par une bise intense s'est installée. Calme plat. En face du donjon: une demi douzaine de silhouettes en gilets réfléchissants vont et viennent. Parfois, l'une d'entre elles se baisse et laisse échapper un cri qui déchire la nuit: une grenouille !

    C'est qu'elles sont coquines, les guernouillettes ! A la fin de l'hibernation passée bien au chaud sous la couverture d'humus tiède d'un bosquet, nos batraciens se sentent subitement pris d'une soudaine montée de sève. Et quoi de mieux qu'un petit acte reproducteur avant de se rafraîchir en exécutant quelques brasses dans les douves du Donjon ?...

    Le seul défaut dans ce plan antédiluvien: la route, large, que matraque les larges pneus des automobiles. ...Et c'est là que nos bénévoles interviennent !

    B3.jpgLorsqu'une grenouille dévoile tout soudain le bout d'une patte du couvert des feuilles mortes, un bénévole la glisse gentiment dans un seau. Puis, tandis que Séverine Deprez, armée d'une lampe de poche, fait le sémaphore en amont et que Jacques Bery, son mari, joue à la corrida avec une camionnette arrivant un peu trop rapidement en sens inverse, les enfants traversent prudemment la route et rejette le batracien aux abords de l'eau.

    "Pas plus tard que ce matin, témoigne Jacques, une voiture a loupé le virage et s'est retrouvée dans une haie". Autrement dit: même si l'opération se déroule dans la joie et la bonne humeur, chacun reste en permanence attentif à la circulation. Au passage, citons les prénoms de quelques bénévoles: Julien, Théo, Cloé, Lisa, Catherine, Marie-Elodie...

    Le week-end dernier, ce sont 8 grenouilles, 12 crapauds et 1 triton qui ont ainsi eu la vie épargnée grâce aux bénévoles. Peu, croyez-vous ? Il y a bien entendu des soirs où ce chiffre est décuplé (en fonction de la température et de l'humidité). Mais pour ces bénévoles, chaque batracien à droit à la vie.

    Puis, nos amis de déplier une petite table et de servir thé et chocolat chaud à volonté. Un peu de confort, un dimanche à 22h, ça ne fait pas de tort !

    Libre à vous d'apporter votre aide ou de tout simplement venir observer le travail des bénévoles. Ils sortent quasiment chaque soir des semaines à venir dans le virage du Donjon de Sars. Prévoyez gilets réfléchissants et lampes de poche !

    // Ne ratez pas le document audio, sous les photos !

    B1.jpgB2.jpgB4.jpg

     

  • coupe gratuite et don de cheveux

    Faire une bonne action en coupant ses cheveux ? Chez P'Hair de Ciseaux , c'est possible !

    De nombreux patients atteints d’un cancer du sein perdent leurs cheveux au cours de leur traitement et ont besoin d’une perruque. Julie Stoquart, du salon de coiffure P'Hair de Ciseaux (rue de France n°14 - 065/51.24.44) a décidé de faire du bénévolat pour Think Pink, la campagne nationale de la lutte contre le cancer du sein.

    En pratique : Julie effectue une coupe gratuite de vos cheveux (homme ou femme, minimum 25 centimètres). Les cheveux sont ensuite envoyés à Think Pink. Vos cheveux contribueront à la réalisation d'une perruque - il faut de six à 10 queues de cheval pour réaliser une perruque véritable ! 

    Pour les questions et infos pratiques cliquez ici.

    P'Hair de Ciseaux se trouve à la rue de France n°14. 065/51.24.44. 

    49787615_483957402131847_6749353570211987456_n.jpg

    Imprimer Catégories : actu, appel, curiosité