commerce

  • votre blogueur a testé: des whiskies originaux (chez Cavavin)

    Capture d’écran 2019-05-02 à 01.56.30.pngC'est qu'il étaient fatigués de leur longue journée du 1er mai, Philippe, Anne, et Karl, de chez Cavavin Frameries. Et pourtant, avant de s'écrouler dans les plumes, ils ont tenu à me faire goûter des breuvages pour le moins originaux... et carrément subversifs !

    La prohibition, ça vous dit quelque chose ? Il y a exactement 100 ans, le gouvernement des USA décide l'interdiction de fabriquer, transporter, importer, exporter et vendre de l'alcool, dans l'espoir de contrecarrer la pègre. L'effet inverse fut le développement de la contrebande, dont la figure de proue fut Al Capone (son portrait à droite), pourchassé comme vous vous en souvenez par le non moins fameux Eliot Ness. Rappelez-vous ce passage du film "Il était une fois en Amérique", de Sergio Leone, quand le whisky de contrebande est caché dans la tuyauterie du chauffage...

    Ce long préambule pour en venir au fait que nos amis de Cavavin nous ont dégotté des whiskies "Moonshine" qui font écho à cet épisode du passé. Tout d'abord, le nom de ces whiskies blancs non vieillis, "moonshine", vient du fait qu'ils étaient autrefois, par soucis de discrétion, distillés la nuit, au "clair de lune". Ils sont carrément proposés dans des pots de confiture... sans doute plus discret pour la contrebande ! :D

    Al_Capone.jpgPhilippe m'a proposé de commencer avec le puissant et aromatique "Harley Davidson", dont le bocal, orné du logo de la célèbre marque de motos, est absolument splendide. Au nez comme au goût ce whisky à l'arôme fumé s'en tire avec les honneurs ! Je goûte ensuite deux dérivés fruités et moins puissants : le "Blackberry" (à la saveur légère de mûre: un régal !) et le "Hunch Punch" (un mélange qui vous met les fruits en bouche). Ces deux dégustations se passent de commentaire (mais il faudra bien écrire quelques lignes): les whiskies sont fruités, savoureux, totalement différents de ce qu'on peut apprécier d'habitude (les puristes auront sans doute le hoquet) mais quel plaisir de s'imaginer déguster ces deux variations légères et acidulées sur une terrasse, en clôture d'un barbecue entre amis...

    La dégustation terminée, je m'éloigne à pas de loups de la boutique et ferme la porte sans bruit, car les trois compères, blottis contre un présentoir de vins d'Italie, dorment déjà à poings fermés (bon, ok j'exagère un peu). A votre tour de vous rendre chez Cavavin Frameries pour tester ces produits originaux et faire vos propres expériences en compagnie de Philippe, Anne, et Karl !

    Cavavin Frameries se trouve dans L'Epicentre, rue des alliés. rejoignez leur chouette page Facebook, et passez leur un coup de fil au 065 78 07 71.

    58787505_572447453243359_3757102507092869120_n.jpg

  • ils nettoient les tombes et ravivent le souvenir

    53886137_2128664997212082_5475106132915650560_n.jpgIl tombe quelques gouttes sur le cimetière de La Bouverie. A l'arrière-plan, la silhouette du terril du Grand-Trait a pris l'allure d'un gris mastodonte se déplaçant avec précaution sur le sommet des tombes. Deux jeunes hommes arrivent, tout sourire. Il s'agit de Timothée Delaunoy et de Cyril Valentini (22 ans). 

    Il y a un an et demi, les deux amis ont cofondé l'entreprise "Seconde Vie" établie à Eugies. Leur boulot, dans les cimetières, c'est la rénovation, l'entretien et le fleurissement des sépultures. "Au départ, la demande venait de nos familles. Puis étant donné que nous sommes tous les deux étudiants en marketing (à Condorcet), la possibilité d'en faire une entreprise nous est rapidement venue".

    Les services qu'ils proposent : l'entretien, la rénovation (qui peut englober des services divers allant de la maçonnerie à la soudure, du lettrage, de la remise en peinture - jusqu'à la réparation d'une tombe affaissée), aussi que le fleurissement. "Au final, il s'agit de répondre à des demandes variées et personnalisées, explique Timothée.

    Outre de s'être lancé dans une aventure professionnelle originale qu'ils espèrent développer et pérenniser, les deux étudiants se satisfont surtout du contact humain avec leurs clients.

    Les contacter: 0494 19 63 54

    Leur page Facebook (cliquez).

    54143003_551001915383779_8344778580298825728_n.jpg54256783_446150146129972_3909494913191903232_n.jpg