actu - Page 2

  • L'édito #12 : violence conjugale

    bandeau 12 édito.jpg

    Samedi 22h. La braderie, cette sympathique festivité qui a mis le sourire à bien des promeneurs, vient de se terminer. Tout à coup, surgissant de la rue Gillard, une femme fait son apparition.

    Elle est en panique. Son nez est en sang. Le sang a éclaboussé son t-shirt. Elle crie. Un homme est à sa poursuite. Il s'agit de toute évidence d'une violence conjugale. Je suis en compagnie de deux conseillers communaux qui vont suivre le déroulement de la scène de très près. Le fils d'un d'entre eux écharpe rapidement l'homme, le plaque au sol. La femme ensanglantée retourne aussitôt sa veste et s'écrie : "Lâchez-le, c'est mon homme, c'est pas lui, je me suis cognée toute seule". Sitôt qu'elle entend la sirène d'un véhicule de police, elle file dans sa maison et, en une fraction de seconde, revient le visage lavé. Elle a passé un autre t-shirt. "Lâchez-le, de toute façon je fais ce que je veux !". Du drame ne reste qu'une vingtaine de témoins, et puis le type par terre, qui tente d'expliquer l'inexcusable. La police prend la scène en charge. Surgit alors, en grande panique, un enfant de 4 ans. Il ne veut pas qu'on fasse du mal à son beau-père. Il hurle, panique. Chacun est bouleversé. L'homme est rapidement cadenassé au fond d'un combi. La femme continue à inventer une chute. Il faut qu'elle le dédouane. Il faut vite revenir à la normale. Peut-être l'homme, ce dur qui vient de la cogner, est son soutien de famille. Peut-être, quand la vie est difficile et violente, on prend vite de mauvaises habitudes. Un policier dit: "Si elle ne porte pas plainte, y'aura aucune suite". Je me suis immédiatement promis d'écrire un édito. Juste pour raconter ce que j'ai vu. Ce qui arrive encore bien trop souvent. Ce que des femmes subissent (parfois -quoique plus rarement- des hommes), sans avoir la capacité de sortir de l'engrenage. Ce que des types poussés à bout par la bêtise, la lâcheté, ou l'oppression de la société commettent, sans véritablement être inquiétés. Je voulais écrire tout ça juste pour que vous sachiez.

    Et en cas de besoin, vous n'hésiterez pas, s'il vous plaît, à composer le numéro gratuit 0800/300.30 ("Ecoute Violences Conjugales") et surtout, à tenter par tous les moyens de briser le silence.

    Votre écureuil vous salue bien.

    IMG_20190622_222318-01.jpg

  • ALTEO: un buffet coloré (Eugies)

    IMG_20190623_161500-01.jpgComme chaque année, le Foyer (Eugies) a proposé ce dimanche un buffet en soutien à ALTEO (Mouvement social de personnes malades, valides et handicapées).

    Et comme chaque année, les préposées à la gastronomie du jour ont mis les petits plats dans les grands pour satisfaire les 170 convives. Et donc, en cuisine, au milieu des nombreux et volontaires bénévoles (parfois suant et soufflant, les mains dans l'eau de vaisselle, clin d'oeil au passage à Fabrice Despretz - inamovible dans son rôle de plongeur caniculaire), on retiendra que ces beaux plats ont été conçus et préparés par Anne-Marie Moins, Claudette Cabre, Edith Helin, et Marie-Christine Sébastien.

    A noter: l'évocation de Raymonde Stoquart, décédée il y a quelques semaines à peine, et qui fut, de longues décennies durant, le cheville ouvrière du Foyer.

    A ce sujet, souhaitant rendre un hommage sympathique à la disparue, les cuisines ont proposé aux convives, en matière d'apéritif, le cocktail "Raymonde" dont voici les ingrédients: vermouth, gin, triple sec et jus d'ananas - en des doses variées que nous vous laissons le plaisir de tester chez vous.

    Impossible, donc, de ne pas vous dévoiler, ci-dessous en photos, quelques-un des merveilleux plats qui ont été servi ...et dont votre blogueur se pourlèche encore ;)

    IMG_20190623_140328-01.jpgIMG_20190623_134843-01.jpgIMG_20190623_161737-01.jpgIMG_20190623_134205-01.jpgIMG_20190623_161546-01.jpgIMG_20190623_161941-01.jpg

  • le programme de la braderie (ce samedi)

    Ce samedi 22 juin Frameries sera en braderie. En voici le programme :

    - Pré-soldes des commerçants;
    - Exposition de véhicules de collection;
    - Concours de quilles finlandaises (Mölkky);
    - Voiture tonneau avec la Zone de Police Boraine;
    - Attractions foraines;
    - Jeux anciens en bois;
    - Animations musicales Jazzy avec le Centre Culturel de Frameries à l'occasion des Fêtes de la Musique !

    64273112_2644088798968460_7589589975222452224_o.jpg

  • les bijoux "écureuil": on porte Frameries avec fierté !

    IMG_20190614_105935-01 (1).jpg"En période du Doudou, on se prive pas d'être créatif autour du dragon montois et des autres personnages clefs qui gravitent dans et autour de la Ducasse de Mons, constate Muriel Martin, alias la pétillante créatrice de bijoux Mam'Zelle Froufrou, avant de conclure : et pourquoi ne pas faire pareil à Frameries !?".

    Suite à ce constat, la créatrice s'en est donnée à coeur joie en créant et en fabriquant des colliers, des boucles d'oreilles, et des porte-clefs "écureuil". Ceux-ci seront mis en vente à l'occasion de la braderie de ce samedi 22 juin - Mam-Zelle Froufrou vous y recevra sur son stand.

    Par la suite, vous pourrez vous procurer les bijoux framerisois en exclusivité mondiale chez G Boutique.

    On est fier: on met en évidence notre attachement à Frameries !

    Pour rejoindre la page facebook de Mam'Zelle Froufrou et découvrir ses créations, on clique ici ;)

    pixlr_20190617120733972-01.jpg

  • "boire et manger" DOUDOU à Frameries

    Petit clin d'oeil à deux produits ludiques (et bons !) qui sont liés au folklore du Lumeçon et disponibles sur Frameries.

    Tout d'abord le Mojito du Dragon, disponible chez Cavavin qui, redoutablement, vous met le feu au palais (voir photo du blogueur en train de tester avant son décès prématuré par K.O.). Ensuite, et pour la deuxième année consécutive, le Dragon Orloff, dragonesque rôti farci ("le seul rôti qui montre les dents") proposé par la boucherie Cédric & Emile (à commander maximum ce jeudi soir !) - en photo en médaillon.

    Cavavin se trouve dans L'Epicentre (065 78 07 71) et la boucherie se trouve à la rue des Dames (0499 34 81 82).

    IMG_20190606_160104bb.jpg