- Page 4

  • Frameries: bye bye le baseball !

    Jusqu'il y a peu la commune de Frameries hébergeait un club de baseball (et de softball): les Athletics Frameries. Originaires de Mons, délogés suite à la construction du Parc Initialis, les Athletics sont arrivés à Frameries il y a une dizaine d'années. Ils employaient depuis un des terrains situés au centre de la Cité Piérard, à l'arrière du Rugby et avaient, ces derniers temps, repris du poil de la bête, allant jusqu'à 70 adhérents - toutes et tous de Frameries et de sa région.

    baseball3.jpgMais voilà, en juin dernier, le comité a été convoqué par le bourgmestre faisant fonction, Didier Draux. L'heure était à l'espoir: les autorités communales allaient peut-être enfin revoir les infrastructures... "On y est allé la fleur au fusil, témoigne Clément Deleuze (en photo), secrétaire des Athletics. Les pratiques sportives n'étant pas identiques, le rugby club abimait parfois le terrain. On pensait que le bourgmestre allait nous proposer des solutions".

    Et la solution fut plutôt radicale... puisque le club a été invité à quitter définitivement le terrain.

    "Je peux comprendre leur déception, explique Arnaud Malou, échevin des sports de Frameries. Nous avons dû faire un choix politique: iIl faut savoir que depuis quelques années, le club de base-ball n’avait plus une activité optimale par rapport au site qui leur était dédicacé, contrairement au rugby (500 adhérents) et au RSB (foot - 200 adhérents) qui peut employer le terrain synthétique. Toutefois, lorsque nous avons annoncé cette nouvelle au club, nous lui avons laissé une saison complète pour pouvoir se retourner et s’organiser. En outre, la commune a tenté de trouver une solution de reclassement. Dans un premier temps, nous avons analysé les possibilités de les reloger sur le territoire de la commune mais malheureusement aucune surface avec les dimensions nécessaires à la conception d’un terrain de base-ball n’a été trouvée".

    baseball2.jpg"Suite à ce constat, poursuit l'échevin, notre député wallon - bourgmestre en titre, Jean-Marc Dupont et le Collège Communal ont pris contact avec l’ensemble des collègues bourgmestres de la région afin d’exposer la situation du club et leur demander s'ils étaient dans la possibilité de les accueillir. Donc je pense que nous avons tout fait pour pouvoir leur trouver une solution."

    En définitive, le club a fini par retrouver une pelouse sur un terrain abandonné à l'orée du parc de Jemappes (sur le territoire de Mons).

    Lorsque nous les rejoignons en plein entraînement sur la pelouse entretenue par les ouvriers du parc de Jemappes, les sportifs semblent bien décidés à se remettre de leurs émotions. "On y est, on y reste ! reprend Clément Deleuze. Nous avons du travail devant nous: installer les bases, démonter les vieux goals, entièrement rénover les infrastructure qui ont souffert du temps et du vandalisme...". 

    Si leur départ de Frameries restera un triste épisode de la vie des Athletics, avec ce retour sur le territoire montois, on ne peut que leur souhaiter une belle poursuite de leurs activités...

    Les Athletics ont besoin de sponsors pour financer les travaux d'aménagement. Si vous voulez les contacter, passez par leur site : www.baseballframeries.beEt si vous souhaitez vous essayer au baseball ou au softball (c'est la version féminine) n'hésitez pas: l'initiation est gratuite !

    baseball1.jpg

  • des cadeaux sous le sapin: donnez des jouets !

    Votre blog communal relaie présentement l'appel lancé par un instituteur de l'école d'enseignement spécial de la rue du Berchon à Wasmes. Si jamais vous avez des jouets dans votre grenier pensez à lui !

    Vous pouvez déposer vos dons (pour des enfants de 6 à 12 ans avec parfois un retard mental) directement à l'école (école "le Plein Air", rue du Berchon 163 à Wasmes) - 065/77.78.90.

    15036203_10209856726031485_841875579375466399_n.jpg

  • 4000 articles !

    Cinq ans et cinq mois après sa naissance, votre blog communal "Blogsquètia" fête son 4000ème article publié (en l'occurence: celui-ci !).

    Si le blog a commencé son histoire avec quelques articles publiés par semaine, nous en sommes aujourd'hui à un minimum de trois articles publiés par jour, ce qui, dans le fond, rassure quant à la vitalité générale de notre entité !

    Incontestable et incontournable premier média framerisois, Blogsquètia va encore réserver quelques belles surprises d'ici la fin de l'année à ses lecteurs, qu'ils soient fidèles ou occasionnels.

    Restez connecté à Frameries ! ;)

     

  • Elis Smal a 100 ans !

    IMG_9949ok_modifié-1.jpgCa n'est pas tous les jours qu'un framerisois fête son centenaire ! Depuis ce dimanche, Elie Smal fait partie de ce pré carré...

    Né le 20 novembre 1916, il a vécu 52 ans à Frameries - soit un peu plus de la moitié de sa vie - avant de venir se reposer, depuis 2014, en maison de repos à Flénu. A Frameries, il a achevé à la rue de France, de 1962 à 1972 une carrière bien remplie de gendarme. Bien avant ça, envoyé comme prisonnier de guerre en prusse orientale, il a vécu bien des mésaventures avant de rentrer en Belgique... à pieds, en faisant un petit détour par le Danemark en traversant des lacs glacés. Le retour en Belgique fut marqué par un mariage avec... sa marraine de guerre !

    IMG_9991ok_modifié-1.jpgA l'occasion de cette anniversaire, Elio Di Rupo avait fait le détour, accompagné par Achille Sakas et Catherine Houdart. Dans la foulée, le bourgmestre de Frameries Jean-Marc Dupont se fendit de quelques mots tandis que Pol Bouviez, secrétaire de la section locale de la Fédération Nationale des Anciens Prisonniers de Guerre (FNAPG) a relaté les épisodes d'emprisonnement du centenaire, lui a remis un diplôme d'honneur, et la plus haut distinction de la Fédération: la croix vermeil.

    Les secrets de cette longévité ? "J'ai bu beaucoup de bon lait de vache quand j'étais petit", s'exclame Elie, en partant d'un grand sourire. Gageons que c'est également son optimiste face à l'adversité qui lui a permis de traverser les âges...

    N'hésitez pas mentionner, en commentaire, vos bons voeux à Elie. Votre blogueur communale se fera une joie de les imprimer et de les lui apporter prochainement.

    IMG_0018ok_modifié-1.jpgIMG_0008ok_modifié-1.jpgIMG_9966ok_modifié-1.jpgIMG_9977ok_modifié-1.jpgIMG_9959ok_modifié-1.jpg

  • café framerisois (7) : un café avec Johan Baudart

    Robuste, acide, doux, ou amer, le « café framerisois » vous est servi chaque dimanche sur votre blog communal. Accompagné d’une photo en noir et blanc, il raconte le Frameries d’aujourd’hui par petites touches sincères.

    Johan meulait une sculpture. Une paillette de fer lui est entrée dans l'oeil comme un petit poignard qui aurait voulu lui faire payer le prix du sang. Johan en a vu d'autre. Mais la paillette s'est mise à rouiller. La rouille a envahi l'oeil en ouvrant des bras spiralés.

    Ophtalmologue, fraisage.

    C'est l'automne à la rue de la sucrerie. Dans un grand hangar mat, des lampes sont suspendues au plafond. On dirait de graciles champignons dont les chapeaux éclaireraient faiblement les plaques d'acier, les tiges aveugles, les alignements d'outils, et la silhouette du sculpteur. Quand Johan Baudart soude, des éclairs bleutés prêtent vie à des milliers de Frankenstein miniatures qui tendent les bras vers la vie, mais s'évanouissent aussitôt dans la poussière et la limaille de l'atelier.

    Johan plonge un sucre dans le café, demande une cuillère. Son oeil gauche est injecté de sang.

    // dégustez les autres cafés framerisois en cliquant ici.

    Envie d’offrir un café à votre blogueur communal et lui parler de vous, de votre jardin, de Frameries, de vos histoires de famille, ou même de tout et de rien ? Contactez votre blogueur et participez à l’article « café framerisois » !

  • "Happy Frameries": un clip à revoir ! (3/3)

    IMG_4579-3.jpgNous voici donc arrivé à la date-anniversaire de la sortie du clip Happy Frameries.

    C'est le Mozart-Harmonie qui avait accueilli l'écran géant ainsi que les très nombreux curieux pour la soirée de sortie du clip. L'ouverture à la guitare par Jérôme Santus, la joie pour l'équipe du tournage d'être réuni une dernière fois, et surtout la plénitude d'une soirée qui marquait la fin d'une aventure...

    Mille mercis aux 500 participants et à l'équipe de tournage: Nathalie, Vincent, Pascal, Stephen, Jean-Marc, Lolo, Rémi, Tiffany, Jean-Claude, Daniel, etc... 

    Le revoici, ci-dessous, ce fameux clip qui reçut, dès sa sortie, et en quelques jours à peine, 10.000 vues sur Youtube !