- Page 3

  • le Noirbonhomme (8) se trouvait...

    ok3.jpgLe Noirbonhomme avait trouvé un peu de fraîcheur dans le château d'eau désaffecté de la rue du peuple, à Eugies. Construit il y a une centaine d'années, ce bâtiment d'esprit moderniste se dresse comme un phare.

    Beaucoup de lecteurs ont trouvé (à peu de chose près) la clef de l'énigme: Isabelle Mathieu, Yves Rousseau, Annie Rousseaux, Anne-Catherine Bievelez, Eric Beugnies...

    Rendez-vous vendredi pour la suite des aventures du Noirbonhomme !

  • Félix Palomar: un enfant de Frameries devient thanatopracteur

    FP0.jpgA Frameries comme ailleurs, la mort nous environne. Comme un insecte, elle pique parfois au hasard. Toutefois, on ne s'en préoccupe réellement que lorsqu'un drame touche nos proches, notre famille. Dans ces cas-là, l'appui pratique d'un professionnel s'avère essentiel. Pour lever un coin du voile sur un métier hors-norme, votre blogueur est allé à la rencontre de Félix Palomar, gamin de Frameries dont les parents immigrèrent d'Espagne en 1960, qui a ouvert, il y a 6 ans, son centre funéraire à La Bouverie.

    "Enfant, j'habitais la rue Donaire. Derrière chez moi s'étendait le cimetière de Frameries, évoque Félix. Evidemment, ça me faisait peur. Et les grands du quartier en profitaient: pour intégrer la bande, il fallait aller faire sonner la cloche du cimetière, à minuit...". En 1986, Félix a 16 ans. Un voisin décède et Félix est confronté à la mort pour la première fois. "Ca a changé mon rapport à la mort. Ca m'a permis de décompresser, de lever un tabou". Rapidement, Félix donne un coup de main aux pompes funèbres Gillis. "Un jour, raconte-t-il, je me retrouve dans une chambre de l'hôpital de Frameries. Il y a là de nombreux corps. Michel Gillis me laisse seul. Je suis entouré de défunts. Le peu de peur qui me restait s'est alors envolé".

    FP6b.jpgA ce moment, Félix s'engage véritablement. Il s'intéresse particulièrement à la conservation des corps et remet tout doucement en question les manières de faire de l'époque. Il commence par travailler auprès d'autres pompes funèbres, comme Pourveur à  Asquillies. Il roule sa bosse, veut apprendre, aller plus loin. Dans la foulée, il finit par devenir responsable du crématorium de Mons.

    "En 97, je franchis le pas et je m'inscris à un cour de thanatopraxie à l'IFAPME de Charleroi, poursuit Félix. La formation me permet de rencontrer des professionnels: je vais à Lyon, Biarritz...". Quand Félix se retrouve à Montréal, en formation auprès de l'établissement Magnus Poirier, une entreprise familiale ouverte depuis 1923 et qui ne cesse d'innover (crémation, cryogénisation, centre funéraire de confession musulmane...), c'est le choc: "je me suis rendu compte que nous avions 30 ans de retard, se souvient Félix". Véritable éponge, Félix poursuit son apprentissage qui va parfois jusqu'à la pratique d'une forme de chirurgie esthétique (par exemple dans les cas de mort violente) qui permet de rendre au corps une apparence présentable. En 1999, Félix est diplômé.

    FP2.jpg"En 2004, Félix retraverse l'Atlantique. Cette fois, il se rend à Québec, avec la charge de maître de stage. "Je suis accueilli au sein des établissements André Fournier. Le centre funéraire est énorme. Il est spécialisé dans la personnalisation des funérailles". Une fois encore, Félix profite de son séjour pour emmagasiner du savoir et du savoir-faire.

    En 2010 c'est un accident médical qui va aiguiller Félix. Il se décide à lancer sa propre entreprise qui va rapidement devenir, au fur et à mesure des expériences, le Centre Funéraire Palomar"J'ai entrepris de transformer ma maison. Une partie sert de funérarium. Pour ceux qui connaissent d'autres centres à l'aspect parfois "industriel", au premier abord, ça peut paraître petit. Mais c'est justement dans cette intimité et dans ce rapport familial que je me démarque". Félix se veut proche des familles endeuillés. "Pour moi, explique-t-il, dignité et respect passent avant toute considération économique. La qualité des soins et des conseils prodigués sont une priorité. Je veux faire les choses bien: c'est ce qui compte le plus pour moi". Pour s'en convaincre, il suffit d'aller lire les commentaires qui émaillent son profil Facebook...

    Comment vit-on dans la proximité quotidienne avec la mort et les défunts ? "Chaque histoire, chaque nouveau défunt est une personne dont je m'occupe comme s'il s'agissait d'un membre de ma famille. C'est justement ma sensibilité qui me permet d'avancer sereinement, explique Félix". 

    Le Centre Funéraire Félix Palomar se trouve à la rue du Grand-trait à La Bouverie (065/64.33.10). Depuis peu, Félix Palomar a déployé un second funérarium à la rue du cerisier, à Cuesmes (anciennement funérailles Algrain). 

    FP4.jpg

  • friteries de Frameries: horaires de juillet & août

    Voici sans doute l'article le plus important qu'ait jamais publié votre blog communal ! :)

    Quel citoyen ne s'est en effet jamais senti prodigieusement démuni face à la porte close de sa friterie préférée, le nez face à la pancarte: "vacances annuelles". Dans ces cas-là, mieux vaut être prévenu, histoire aussi de pouvoir se fournir temporairement ailleurs.

    Voici donc, collectés par votre blogueur, l'horaire d'été (2016) des friteries de Frameries :

    • « Chez Rosa & Maria », en vacances du 25 juillet au 15 août ;
    • « Frit’chic », sur la place de La Bouverie sera fermé du 26 juillet au 04 août inclus. Ouverture à partir du 05 août dès 17h30 ;
    • « Chez Ida », rue Bidez : congés du 14 juillet au 4 août ;
    • « Chez Eddy & Mauri » (La Bouverie, rue de la Libération) et leurs délicieux hamburgers, seront en congé du 16 juillet jusqu’au 1er août inclus ;
    • "Chez Carlo": fermé du 15 août au 1er septembre ;
    • La « friterie Alex », sur la place de Frameries… ne prend pas ses vacances en juillet et août : bienvenue tout l’été ;
    • Le « Snack Mezzé », rue des alliés, fermera du dimanche 24 juillet au jeudi 11 août inclus. Réouverture le vendredi 12 août à 17h30 ;
    • L'Etoile Blanc, et la friterie du Levant : pas trouvé l'info (si vous avez, contactez-nous !).

    N'hésitez pas à nous contacter pour corriger ces informations !

  • recette framerisoise: la mayonnaise de Germaine

    mayonnaise.jpgVenue de France, Paulette Lafaye s'installe à Frameries en 1948. Très exactement à la Cité Piérard. Soixante ans plus tard, elle part aux USA où elle habite encore en ce moment. Elle n'a jamais oublié la recette de la mayonnaise de Germaine, sa maman. En ce moment un peu bizarre où vient d'être publié un Arrêté Royal modifiant la composition de la mayonnaise et revoyant sa qualité à la baisse (et une époque où les contrôleurs AFSCA s'émeuvent de la présence d'oeufs frais dans les cuisines des restaurants), voici en exclusivité sur votre blog communal la recette de la vraie mayonnaise traditionnelle que faisait autrefois Germaine, la maman de Paulette... bon appétit ! :)

    Ingrédients: de l'huile de qualité (p.e. Lessieur - surtout pas d'huile d'olive qui apporterait un drôle de goût), une petite cuillère de vinaigre de vin, 1 jaune d'oeuf, 1 cuillère à café de moutarde forte, sel, poivre. L'idéal est d'avoir les ingrédients à température ambiante.

    Mélangez le jaune d'oeuf avec la moutarde. Versez doucement l'huile en mélangeant vivement avec un fouet à main (toujours dans le même sens) jusqu'à épaississement. Ajoutez le sel et le poivre, et terminez par la petite touche de vinaigre.

    Astuce de Blogsquetia: si vous souhaitez ajouter une touche d'originalité framerisoise à votre mayo, ajoutez, au moment de verser l'huile, une cuillère à café d'huile de noisette ! ;)

  • l'Odyssée du Noirbonhomme (8): ”eaux noires”

    Il fait frais. Calme. Sombre. Personne ne vient. Le Noirbonhomme s'est-il trouvé un nouveau refuge ?

    Mais, en vérité, où est donc le Noirbonhomme ?

    Mentionnez votre réponse en commentaire - la bonne réponse illustrée sera diffusée dimanche !

    Chaque vendredi, votre blog vous propose une photo du Noirbonhomme, prise quelque part dans l'entité de Frameries (pour plus d'explications lire ici). Le but du jeu: à vous de dire où a été prise la photo...

    Imprimer Catégories : Noirbonhomme
  • Narnia n'est pas rentrée !

    Capture d'écran 2016-07-14 23.29.50.png...et sa maîtresse est bien angoissée. La petite chatte a disparu du côté de la rue Ferrer. Aujourd'hui elle est un peu plus grande que sur la photo.

    Si vous l'avez aperçue, nourrie, ou recueillie, contactez votre blogueur qui transmettra.

     

    Entretemps, Narnia a été retrouvée ! :)