- Page 2

  • résultats du Grand Questionnaire framerisois

    Capture d’écran 2016-02-26 à 08.28.59.jpgLe grand Questionnaire framerisois qui faisait appel à l'avis des citoyens s'est clôturé cette nuit. Il a reçu la participation très active de 327 citoyensVous verrez la répartition de la participation par communes de l'entité dans le camembert ci-contre.

    Vu l'ampleur des résultats et leur très grand intérêt, nous vous proposerons des articles à ce sujet dans les semaines qui viennent, le temps d'un décorticage appliqué. Vos questions, suggestions, inquiétudes seront également en partie retournées (anonymement) vers l'Administration communale à des fins de réponses et aussi, qui sait, d'actions.

    Déjà, merci de votre implication dans ce premier Grand Questionnaire framerisois !

    Imprimer Catégories : actu, sondage
  • plus de poubelles bleues SVP !

    Il suffit d'une courte promenade dans Frameries pour constater qu'hier de nombreuses poubelles PMC bleues jonchaient encore les trottoirs. Depuis le 1er février 2016, seuls les sacs mauves P+MC sont ramassés lors des collectes organisées par l’intercommunale HYGEA.

    L'Administration communale invite les citoyens qui ont déposé des sacs bleus à les rentrer et à en transférer le contenu dans des sacs mauves et de ressortir ces sacs mauves lors de la prochaine collecte, prévue le jeudi 10 mars.

    IMG_0896.jpgIMG_0898.jpg

  • "Non, le commerce framerisois n’est pas dans un état critique !"

    Capture d'écran 2016-02-20 08.49.48.pngLa semaine dernière, une étude de l’Université de Liège publiée dans les journaux du groupe Sudpresse (ci-contre) s’intéressait à la vitalité du commerce dans les centres-villes de Wallonie. Frameries était classée parmi les pires communes, avec un résultat critique.

    Les critères de l’étude étant limités (elle se base seulement sur trois critères : le taux d’occupation des cellules commerciales, la stabilité dans le temps des commerces, et la contribution des commerçants en équipement de la personne), votre blog communal a décidé d’interroger différents acteurs du commerce framerisois, afin de dresser un constat un peu plus élaboré et de vous permettre de vous faire une opinion personnelle : Florence Van Hout en tant qu’échevine du commerce (MR), David Simonet comme commerçant dont le commerce est ancré depuis 40 ans au cœur de Frameries, et Ingvild Noul, qui a pris ses fonctions de présidente du Groupement des Commerçants (GPCA) ce lundi.

    image_preview.jpg« Cette étude ne me paraît pas refléter la réalité locale ! s’exclame d'emblée Florence Van Hout (photo de droite), étonnée – voire même indignée. Cette étude aux critères limités ne s'est en aucun cas intéressée aux spécificités et caractéristiques des communes concernées (densité de population, situation géographique, nombre de commerces par rapport à la population, détail du type de commerce, niveau de vie local...) qui auraient peut-être permis l'obtention de résultats exploitables. Par ailleurs, je m'étonne qu'une telle étude ne fasse aucune allusion aux initiatives prises au niveau local visant à densifier le tissu commercial en centre ville. Rappelons à cet égard que Frameries est la toute première commune à accueillir sur son territoire des maternités commerciales (Novacentre), véritables incubateurs de commerces de détail, de proximité et de qualité, qui se doivent d'être complémentaires aux commerces existants sur l'entité. L'idée est d’ailleurs actuellement reprise par plusieurs communes dont Mons qui souffre particulièrement au niveau commercial (mais qui dispose bizarrement, dans l’étude, d'un taux de vitalité plus élevé que Frameries !).

    avatar-marché-frameries.jpgIl n'est fait nulle mention non plus des initiatives du type "Carrefour des Saveurs" où les producteurs et artisans locaux sont invités une fois par mois à proposer en direct aux consommateurs leurs produits dans le cadre d'un marché, privilégiant les circuits courts.

    En outre, l'indicateur utilisé par l'étude est dangereux (on parle de « commerces légers ») car il est complètement isolé et pas mis en relief avec d'autres critères. La vitalité est donc uniquement mesurée à la présence de commerces de "loisirs" (vêtements, shopping en général) ! Or, en 2009, l'AMCV (l’Association du Management de Centre-Ville) avait réalisé une étude sur les commerces de Frameries et il en ressortait que le centre avait un positionnement spécifique car il comportait bon nombre de commerces de proximité et de services durables (à savoir, alimentation, optique, coiffeurs, librairie...). Ce type de commerces n'est pas en lien avec l'équipement de la personne et n’apparaît donc pas dans l’étude, mais s’avère pourtant utile au quotidien ! ».

    Quand à David Simonet, commerçant bien connu du centre-ville, sa motivation et son optimisme sont intacts. « Pour ma part l’étude a été faite juste après une période douloureuse de travaux (nécessaires) en centre-ville, explique-t-il d’emblée. Tout centre nouvellement rénové doit « subir » cette période et attendre jusqu’à 5 années pour voir un commencement de redressement. Frameries a des atouts : accessibilité, mix commercial, parking, communication… Tout reste possible ! » 

    logo_GPCA.jpgIngvild Noul, nouvelle présidente du groupement des commerçants (GPCA) dont nous vos dresserons le portrait dans les jours qui viennent, s’accorde sur l'impact des travaux. « Mais de nouveaux commerces ont déjà vu le jour depuis lors ! s’exclame-t-elle avec enthousiasme. On voit des personnes motivées qui cherchent à redorer l’image de Frameries et c’est bénéfique pour le secteur commercial. D’ailleurs de nouveaux projets vont voir le jour afin d’apport un peu d’air frais : un salon dédié à la femme ronde, le retour du jazz… Mon objectif est, déjà, de solidariser les commerçants pour construire, ensemble, une nouvelle dynamique ».

    Et vous, qu'en pensez-vous ?

    Imprimer Catégories : actu, commerce, focus