- Page 5

  • "mardis de l'histoire (1)": une trombe dévaste Noirchain ! (19 juillet 1804)

    mess3.jpg

    Chaque mardi, votre blog communal vous propose un article d'histoire locale vue par le biais de l'anecdote.

    C'était l'été, il y a 211 ans, le jeudi 19 juillet 1804. Il est 14h lorsque subitement, une trombe traverse Noirchain de part en part. Noirchain, à l'époque, est un village rural. On peut très bien s'en figurer l'étendue si l'on se réfère à la fameuse carte Ferrari (voir photo) qui dénombre, lors de sa réalisation en 1778 (36 ans avant l'événement) des maisons, des fermes, des espaces verts... La grand'route ne traverse pas encore la localité; notre mess2.jpgseul point de repère reste le château (au bas de la carte).

    Il est 14h, donc, lorsqu'une trombe, annoncée par un sifflement, traverse le village du Nord au Sud en quelques minutes à peine, renversant sur son passage maisons, arbres, etc. On n'a déploré aucune victime humaine ou animale et les champs sont restés intacts.

    Cette histoire est relatée par le "Journal des débats, et loix du pouvoir législatif et des actes du gouvernement", publication d'origine française  datée du 30 messidor de l'an 12, et dont voici, ci-dessous,  l'extrait concerné.

    mess1.jpg

  • atelier d'écriture estival à la Maison d'Anna (Eugies)

    fff.jpgEcrire au milieu des oeuvres d'art, ça vous dit ? La Maison d'Anna prend le prétexte de son exposition des peintures de Claudine Ruelle et des sculptures de Jacques Iezzi pour vous proposer un atelier d'écriture estival. Au départ des oeuvres présentées, l'animateur vous emmènera de paysages imaginaires en îles désertes, en voyages vers la mer ou à travers les millénaires, à la rencontre de personnages improbables...
    Récolte de sensations et de mots seront au menu de cette virée langagière, ainsi que l'aventure de la déconstruction et de la reconstruction ; l'écriture s'enrichira d'autres pratiques telles que la méditation et l'improvisation.
    Les consignes s'adressent à chacun, quelle que soit son expérience en écriture.
     
    En pratique...
    - Dates et horaire : samedi 22 et dimanche 23 août, de 9h30 à 16h30. 
    - Lieu et adresse : La Maison d'Anna ; rue de l'Égalité, 15, à Eugies (7080).
    - Inscription : auprès d'Annie Préaux, par téléphone (0478 / 03 43 80) ou par courriel (anniepreaux@gmail.com).
    - P.A.F. : 8€ pour une seule journée, 14€ pour le week-end complet.

  • zoning de Frameries : un état des lieux désolant (avec une pointe d'espoir)

    EL zoning 4.jpgLes photos valent mieux qu’un long discours : des cartons, des sacs PMC, des déchets verts, de la quincaillerie… Les rues du zoning de Frameries n’en peuvent plus de recevoir quotidiennement leur lot d’ordures !

    Sur les photos, vous pourrez en apprécier l’état vendredi dernier. Rayon anecdote : il est à noter qu’on a pensé à tondre les pelouses. Les déchets qui s’y trouvaient ont donc été pareillement « tondus », EL zoning 3.jpgréduits en miettes, et dispersés aux quatre coins des pelouses… Splendide !

    Un ouvrier (un seul : le pauvre !) de l’IDEA est chargé du ramassage du côté de la rue des chauffours. Et il ramasse, péniblement, courageusement par l’entremise d’une petite pince mécanique. Et le travail est à recommencer, chaque jour… Il raconte la découverte d’ordures singulières. Les camionneurs qui défèquent dans des sacs plastiques, et déposent le colis derrière leur camion, dans les pelouses. Les carcasses d’animaux qu’on retrouve parfois.

    EL zoning 2.jpgBien sûr que le zoning est entretenu de manière régulière. Bien sûr que la sensation d’abandon qu’on peut y ressentir ne provient pas d’un abandon complet, mais de la répétition quotidienne des dépôts. Bien sûr que dès que votre blog communal montre à quel point le zoning souffre de dépôts d’ordures répétés les autorités réagissent dans la journée. Mais qu’en est-il de la prévention ? Quelles solutions trouver afin que ce phénomène, à défaut de ne plus arriver, diminue ?

    Quel est l’impact réel de la présence de l’écoparc, dont l’accès récemment soumis à la présentation El zoning 7.jpgd’une carte, a été rendu plus compliqué, et dont le succès fait pousser des files de parfois plus de douze automobiles ?

    Les très nombreux containers déposés là par la société Belfibre (Hyon) y sont aussi pour quelque chose : ils confèrent un aspect « sale » au site, donne la sensation d’une sorte d’impunité, et puis, par leur volume, cachent à la vue le malotru qui vient déposer ses crasses. Mais Belfibre est en train d’aménager un site pour le dépôt de ses containers, à Baudour. D’ici peu, les containers disparaîtront du zoning : peut-être l’occasion pour reprendre la main sur le site ? Sans EL zoning 6.jpgcompter l’écoparc dont une demande d’extension a été soumise à la région wallonne par l’administration.

    Quelques poubelles publiques pour permettre aux camionneurs qui font une pause de pouvoir déposer leurs ordures, quelques panneaux rappelant que le dépôt sauvage d’ordures est passible d’une amende allant de 50€ à ...100.000€ (!)… Ce serait un bon début ?

    EL zoning 0.jpgEL zoning 5.jpgEL zoning.jpgEL zoning 8.jpg

  • brocante d'Eugies: les organisateurs attristés, le report impossible

    3764055135.jpgArnaud Malou, responsable du PAC Eugies (l'association qui organise les festivités), à droite sur la photo, répond à nos questions:

    Arnaud, peux-tu nous donner ton sentiment à propos de cette triste météo ?

    Je suis déçu pour le travail accompli par les bénévoles depuis des mois. D'un autre côté, nous avons quand même reçu plus de 550 exposants ce matin, sur les 700 prévus...

    Certains citoyens ont exprimé le désir de reporter à demain...

    C'est en effet un mouvement qui est parti de particuliers. Effectivement on rêverait d'un beau temps demain et d'une nouvelle brocante mais soyons réaliste, il nous faut toutes les autorisations communales nécessaires et les mesures de sécurité qui s'imposent. Donc il faut être bien conscient que cela est impossible en si peu de temps. De plus, le 15 août reste au 15 août.

    Tu nous confirmes que le feu d'artifice aura bien lieu ?

    Je confirme !

  • urgent: la buvette boit la tasse !

    images.jpgLa météo aura sans doute attristé bien des brocanteurs et des promeneurs, mais pour certains citoyens qui ont investi, ça tourne carrément au cauchemar ! Ainsi Pierre Duyms qui, aux commandes de la buvette le Quinzou, se retrouve avec 150 saucisses (de chez Simon Delaunois) sur les bras sans compter les baguettes fraîches et les cervelas !

    Pour renflouer sa caisse et éviter de boire le bouillon, Pierre propose à tout un chacun de lui racheter ses produits: saucisses (2€ pièce), cervelas (1€ pièce), ainsi que des pistolets et des baguettes !

    Vous pouvez soit vous rendre directement à la buvette (rue du Culot) soit téléphoner au 0478/925.868 !

    Et c'est pareil à la buvette "Chez Dany" (rue des prisonniers politiques): 600 saucisses, 140 baguettes, 150 cervelas de cheval ! La saucisse est venue à 6€ le kilo !

    11254365_10207534809550983_418299381_o.jpg

    Imprimer Catégories : actu, appel, brocantes
  • brocante d'Eugies: lessivée !

    11911750_10205200603114432_449735620_n.jpgQuelle catastrophe météo pour la si attendue brocante d'Eugies, 30ème édition ! Depuis tôt le matin, la pluie ne cesse pas. Malgré la meilleure des volontés et la présence, au départ, de 550 brocanteurs sur les 700 prévus, les promeneurs ont déserté la place et la fête, bien entendu, n'est pas de la partie. Sur les réseaux sociaux, certains proposent de tout reporter à demain...

    A noter: le maintien des 1O miles !

    Salvator, exposant, témoigne: "On a bâché notre stand mais la pluie n'a pas cessé de tomber. Vers 10h30 on a décidé de quitter la brocante pour ne pas être bloqués par la course à pieds: tout essuyer, tout remballer... Je déplore tout le temps de préparation qui est perdu pour les organisateurs".

    Quant à Isa, elle a maintenu sa petite brocante, dans son garage, au 100 de la rue du peuple: "ma petite brocante restera ouverte jusqu'au soir !".

    En attendant, la plus grande fête annuelle de Frameries est tombée à l'eau et il faudra attendre un an pour s'y retrouver ! Décevant !

    Photo de Pierre Passager.