- Page 3

  • un drapeau de Frameries, ça vous dit ? :)

    dSI.jpgA l'occasion de l'événement "Frameries fête sa patronne" (dont nous reparlerons dans peu de temps), le Syndicat d'initiative et de promotion touristique de Frameries vend des drapeaux aux couleurs de Frameries (jaune et noir) au prix de 7,50€. Si ces drapeaux sont destinés principalement aux riverains du parcours de la procession afin d'égayer les façades des maisons lors du passage des différents groupes, il est bien entendu que les commerçants et toute la population peuvent en acquérir. Si tel est votre souhait, contactez le président du Syndicat d'initiative (en photo) :  arnaud.malou@gmail.com ou 0479/46.84.53.

    Des drapeaux aux façaces, plutôt sympa, non ? Pour ma part, j'ai déjà commandé le mien ! ;)

  • qui se souvient de Marthe Ghuisoland ?

    MG.jpgBeaucoup de framerisois gardent un souvenir chaleureux de Marthe Ghuisoland. Maman de Marc Ghuisoland, qui tient toujours la boutique de l’aïeul -le célèbre Norbert-, son chignon compliqué et impeccable faisait d’elle une silhouette reconnaissable. Marthe tenait la boutique de son fils. Sur la photo ci-contre, on l’y voit en 1997 (on peut également se rendre compte, dans l'armoire derrière elle, que la pellicule était encore au goût du jour). Apprenti-photographe, je l’avais prise en photo – elle était si accueillante !

    Marthe naquit le 5 août 1913. Elle était originaire du pays de Charleroi (Jumet) mais avait rencontré son mari, Edmond Ghuisoland, via la communauté protestante à laquelle ils appartenaient tous deux. Son père était verrier et travaillait à Blanc-Misseron. Ses parents ont habité La Bouverie.

    martheghuisoland.jpgMarthe a fait l'évacuation en 1940, avec sa petite fille sur les bras. Elle s'est retrouvée en Ardèche, dans une famille protestante, à Aubenas pendant plusieurs mois. Elle est revenue par la suite habiter Frameries, tout d’abord à la rue de l’Eglise. Edmond, son mari, a fait son service militaire, a ensuite été mobilisé, et a été fait prisonnier 5 ans en Autriche, stalag 17B. Leur première petite fille avait 6 ans lorsqu'il est revenu et ne le connaissait donc pas sauf sur photo... C’est pourtant cette petite fille, Paulette, sœur de Marc, qui a été  la première à le reconnaître à la gare de Mons, le jour de son retour ou tous l'attendaient !

     

    A la rue de l'Eglise, Marthe travaillait à domicile pour une fabrique de parapluie. La fabrique s'appelait "Raynal". C'était alors sa belle-mère, Sarah Ghisoland, la mère de Norbert, qui tenait la boutique de photographie, aidée par un "ouvrier" Pol Wauquier. Norbert était décédé en 1939, son fils Edmond était en déportation. Mais la bonne volonté de chacun permit de garder le magasin ouvert.

    Bien plus tard, elle tenait toujours la boutique, épaulant son fils Marc, poursuivant sur la lancée de l'aïeul Norbert. C'est sans doute là que vous avez pu croiser sa gentillesse et sa chaleur hulmaine.

    Marthe est décédée en l'an 2000 et a laissé, depuis lors, un grand vide derrière elle.

    Sur la photo ci-contre, issue de la collection privée de la famille, Marthe et Edmond (fils de Norbert Ghisoland), dans les années 60.

  • collecte des poubelles: vendredi matin !

    hygea.jpgSuite à une action de solidarité visant à soutenir la famille de leur collègue gravement accidenté la semaine dernière, les collectes HYGEA (collecte des ordures) de cette semaine sont repoussées d'un jour. Autrement dit, en ce qui nous concerne, les poubelles, cette semaines, seront relevées le vendredi matin au lieu du jeudi matin. Inutile, donc, de sortir vos sacs ce mercredi soir !

    + d'infos en cliquant ici !

    Imprimer Catégories : actu, appel
  • une peinture signée "Glacé"

    pein.jpgPour la petite histoire, cette peinture trônait avec une telle discrétion dans la salle de à manger belle-maman, que je viens seulement de me rendre compte de son existence. Ca ne signifie en rien qu'elle est de mauvaise facture. Que du contraire. Mais sa présence était si naturelle dans la pièce, son exécution si douce et fragile, qu'elle faisait partie du décor. Vous l'avez reconnue: il s'agit de l'église de Frameries. La peinture date de 1944. Elle est signée "Glacé". Une rapide recherche sur Internet dévoile sans doute le nom complet du peintre: Oscar Gustave Glacé. Mais rien de plus...

    Avez-vous une peinture de Gustave chez vous ? Connaissez-vous ce peintre ? Envoyez vos infos à stephenvincke@hotmail.Com.