- Page 2

  • La Bouverie: projection du film "L'école buissonnière"

    Mercredi 5 décembre à 9h: ciné-club/débat - projection du film "L'école buissonnière" à la Maison de la Laicité (152, rue de la Libération à La Bouverie, 065.78 .11.53.)

     « L’école buissonnière » est un film français réalisé par Jean-Paul Le Chanois, sorti en 1949.  Ce film marque un temps fort de l'histoire du cinéma d'après-guerre et raconte les débuts de la pédagogie de Célestin Freinet, à travers le personnage d'un jeune instituteur, M. Pascal, campé par Bernard Blier. Ce film sera suivi d’un débat.

    En 1920, dans un petit village de Provence,  M. Pascal, jeune instituteur, se heurte au manque d’intérêt de ses  élèves. Il décide de changer radicalement les méthodes employées par son  prédécesseur. Il écoute les enfants, s’inspire de leurs découvertes,  les emmène dans la nature, cherche à mettre en valeur les capacités et  les goûts de chacun. M. Pascal est l'incarnation de Célestin Frenet, dont les débuts de pédagogue ont eu lieu dans les mêmes circonstances.

    En collaboration avec le service cinéma de la DGAC du Hainaut, à destination du tout public et des groupes scolaires et extra-scolaires. Prioritairement destiné aux futurs enseignants. Sur réservation uniquement.

  • "D'or et de feu": Concert d'Yves Robbe et Macha Makarevich à La Fabrique de Théâtre

    makarobb.jpgUne fois encore Macha Makarevich et Yves Robbe nous emmènent sur des chemins de feu, de passion et d’extase.
    Avec la musique d’Albeniz et de Rodrigo, nous parcourons les soleils d’or de l’Espagne, ses fraîches fontaines et ses noces de sang.
    Cap ensuite vers l’Est avec Schedrin, dont l’œuvre d’essence indéniablement russe se double d’une élégance toute espagnole avec son « hommage à Albeniz ».
    Casse Noisette ensuite, où Tchaikovsky nous invite à rejoindre ce monde imaginaire de l’enfance. Monde où tout devient possible, où les jouets s’animent,  où les fleurs dansent et où les princes transportent les jeunes filles dans le monde bienheureux des nuages.
    Le Moscovite Gavrilin, avec sa musique vive, parcourant les sentiers profonds de l’âme slave , nous donne à vivre un exemple frappant de la culture contemporaine russe imprégnée de musique néo-romantique.
    Pour clôturer ce récital, nos deux interprètes nous offrent toute la phase finale de ce grand chef-d’œuvre du XXe siècle qu’est le Sacre du printemps de Stravinsky avec sa fascinante danse sacrale. 

    Ce vendredi 30 novembre, ce concert de musique classique est organisé à La Fabrique de Théâtre. Un récital de pianos à 4 mains d'Yves Robbe et Macha Makarevich. PAF: 8 euros/6 euros (1,25 euro pour les article 27).

    Informations et réservations: 065/61.34.60