la zone bleue expliquée

dd1.jpgPalsambleu ! L’instauration de la zone bleue fait faire un sang d’encre à pas mal de citoyens. Si les commerçants concernés sont mitigés, pour les riverains c’est carrément la goutte d’eau qui fait déborder le vase (à tel point qu’une pétition a été lancée : cliquez ici).

Il est grand temps d’exposer le point de vue l’Administration, afin de mieux comprendre ce qui a conduit à l’instauration de cette zone en centre-ville. Votre blog est allé à rencontre de Didier Draux, bourgmestre faisant fonction, et de Jean-Marc Dupont, député framerisois et bourgmestre en titre.

Pouvez-vous nous expliquer la genèse de cette zone bleue ?

Il y a une vingtaine d’année que l’on cherche à rénover le centre-ville de Frameries afin de redynamiser les commerces. Beaucoup de possibilités s’offraient : mobilité, sens unique, zone piétonne… En 2010, dans le cadre de la rénovation urbaine de Frameries, nous avons demandé une étude à l’Association du Management Centre-Ville qui, depuis 1997, s’occupe d’étudier le DD2.jpgdéveloppement des centres villes belges à caractère commercial, dans un but de revitalisation (le site de l’AMCV). Parmi les recommandations se trouvait la nécessité d’instaurer une zone bleue.

Sur quoi se basait cette recommandation ?

Suite à des relevés effectués sur place, on a constaté que les automobiles garées dans la rue des Alliées restaient en général plus de quatre heures au même emplacement. Ce taux de rotation, très bas, défavorise le renouvellement de la clientèle. En parallèle, il était également  nécessaire d’inciter les automobilistes à employer le parking souterrain de l’Epicentre, le centre commercial des 4 pavés. De cette manière, les places libérées en centre-ville seront accessibles à la clientèle de passage.

Qui va gérer le parking souterrain ?

Au moment de mettre en place ce parking souterrain, nous devions faire un choix : soit la commune le gérait, soit nous en confions la gestion à une société privée. Notre Administration n’ayant aucune compétence ou expérience dans le domaine, et les frais étant nombreux (caméras, DD3.jpgbarrières automatiques, distributeurs de tickets, permanence, entretien…) nous avons lancé, en 2013, un marché de concession via une décision du conseil communal.

Et c’est la société Vinci Park qui a remporté le marché…

Exactement. Il s’agit d’une importante société qui gère plus de 1,8 millions de places de stationnements dans 3.700 parkings à travers le monde. Il faut bien comprendre que la zone bleue était prévue dès 2010, et n’est aucunement liée à l’arrivée de Vinci Park à Frameries. Nous avons ensuite négocié avec Vinci Park en liant l’exploitation du parking souterrain à la gestion de la zone bleue. Par exemple, alors que Vinci Park réclamait 25€ de redevance pour toute voiture en défaut, l’Administration a négocié afin de ramener la redevance à 15€. Vinci Park réclamait également de mettre la rue Maroille en zone bleue. Nous avons refusé.

A quel public s’adresse ce parking souterrain ?

Aussi bien à la clientèle qu’au commerçants. D’ailleurs, de nombreux commerçants ont bien perçu le principe qui est de permettre un parking confortable et sécurisé, tout en libérant de la place en surface pour la clientèle. Par exemple, les banques Fortis et Belfius ont déjà pris des abonnements à l’année !  Je suis convaincu que d’ici peu la moitié des 92 places seront louées à l’année.

Concernant les riverains. Ceux-ci vont-ils devoir sortir de chez eux chaque heure afin de mettre en ordre leur disque ?

Tout d’abord il faut bien prendre conscience que le nombre de places de parking dans la rue des Alliés reste restreint. Ensuite, et sans vouloir abandonner pour autant les riverains, habiter en centre-ville apporte des avantages mais aussi son lot d’inconvénients. On avait pensé mettre des parkings riverains en bordure de la zone bleue. Mais cela n’aurait fait que reporter le problème : les riverains de ces rues-là auraient à leur tour dû se garer plus loin, etc… De toute manière le système n’est pas figé. Après un test de six mois, on verra si certaines adaptations pourront être apportées.

L’instauration de cette zone bleue sera-t-elle la porte ouverte au placement d’horodateurs ?

Pas du tout ! Pour rappel – certains s’en souviennent sans doute – il y avait des parcmètres dans la rue des Alliés il y a une vingtaine d’années. N’oubliez pas que se garer en zone bleue, pour peu qu’on en respecte les règles, reste totalement gratuit !

Vous avez des questions à poser en rapport avec la zone bleue ou le parking souterrain ? Envoyez-les à votre blogueur : Didier Draux et Jean-Marc Dupont y répondront dans un prochain article.

Imprimer Catégories : actu, Frameries

Commentaires

  • en 2010.... si il y avait des voitures qui restaient plus de 4 heures sans roulement, c'est du fait du manque de places de parking à l'époque!!!!

    CQFD

  • On parle de la rue des Alliées mais pas de la rue Léon Defuisseaux ou la zone bleu n'est pas nécessaire vu le peu de magasins...Je suis en fin de rue face a la maison du peuple et on m’empêche de me mettre devant chez moi alors que j'ai des enfants en bas age ( bébé ) avec maxi cosy et poussette...Ce n'est pas logique du tout.

  • Depuis quelques années, trouvez-moi quelque chose de bien fait à Frameries ?
    Le rond-point ???
    La Grand-rue avec ses larges trottoirs pour n'accueillir personne ???
    La Grand-rue avec moins de places de stationnement qu'avant ???
    Le rond-point de La Bouverie ???
    Les îlots de circulation à Sars-La-Bruyère ???
    Maintenant, les zones bleues ???
    Et avant, les cartes Hygea ???
    Pour les élus, c'est la mode : on va faire et puis on verra bien !
    Vous trouverez certainement des points positifs, mais ceux-là, c'est pour les amis de amis, les camarades de mes camarades. Il faut rester tout feu tout FLAMME !

  • Excellent commentaire, vous oubliez les trottoirs glissants de la rue des Alliés et la circulation interdite sue la place pour satisfaire un seul ami.

  • les vendeuse devrons payer leur parking souterrain,eux qui gagne peux leur vie (salaire de misère ) ou alors tu va plus loin au deleize ou le parking et saturer ,tien ses bizarre sa quelle coïncidence

  • monsieur , dommage encore une fois que les automobilistes sont encore les dindons de la nouvelle farce de ce premier avril ? Peut-être que cette fois le bon sens des gens qui detiennent l 'autorité

Les commentaires sont fermés.