"l'abbé, le donjon et la poterie", un livre de Pierre Libioulle

dddd.jpgLors des journées du patrimoine de ce week-end à Sars (cliquer ici pour + d'infos),  Pierre Libioulle, membre du Comité du Donjon, proposera aux curieux un ouvrage réalisé à l'occasion et ayant pour sujet le Chanoine Puissant. Cet ouvrage de 64 pages, richement illustré, sera disponible sur place.

En avant-goût, voici une interview de Pierre Libioulle, citoyen d'Eugies passionné d'histoire.

Monsieur Libioulle, voulez-vous vous présenter en quelques mots ?

Historien de formation, je suis actuellement directeur à l’AWEX (Agence wallonne à l’Exportation et aux Investissements étrangers). Mon bureau est à Bruxelles mais j’effectue beaucoup de déplacements. J’ai 49 ans, je suis marié, père de trois garçons et grand-père d’un petit Ronan depuis 10 mois. 

pili.JPGQu'est-ce qui vous a amené à vous intéresser à l'histoire ?

J’ai toujours eu l’Histoire dans le sang. Après mes études d’histoire et d’archéologie aux Universités de Liège et d’Aix-Marseille, j’ai enseigné quelques temps. Ayant réussi un concours de haut niveau en commerce extérieur, j’ai opté pour cette carrière. L’Histoire reste une passion, un loisir magnifique .

Quels sont vos liens avec Frameries ?

J’habite Eugies depuis près de 20 ans, avec mon épouse dont la famille a toujours habité le village. Je fais partie du Comité du donjon de Sars-la-Bruyère, avec quelques autres bénévoles. Ce Comité organise notamment des activités durant les Journées du Patrimoine dans le site privé du donjon, avec l’autorisation spéciale de la propriétaire.

Lors des Journées du Patrimoine, vous proposerez un ouvrage original. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

Il s’agit d’un ouvrage relatant la rencontre entre l’abbé Puissant, le donjon de Sars-la-Bruyère et la terre de Sars. Celle-ci donnera l’occasion au futur « chanoine » Puissant de créer une poterie d’art en 1915.  C’est lui qui a aussi dégagé le donjon médiéval de Sars et qui a recreusé les douves qui l’entourent. Tout cela entre 1914 et 1922 quand il était propriétaire des lieux.

piliC.JPGD'où vous est venu votre intérêt pour le Chanoine Puissant ?

Je connaissais, notamment en ayant habité Mons durant 10 ans, le personnage hors du commun du chanoine Puissant. A Mons, par exemple, il a sauvé de l’oubli les œuvres de Du Broeucq et revivifié la Procession du Car d’Or. Il y avait aussi les Musées Puissant fermés aujourd’hui… Le lien entre l’abbé Puissant et  Sars-la-Bruyère, je l’avais remarqué il y a quelque années mais c’est le thème 2012 des Journées du Patrimoine consacré au « grands personnages » qui m’a donné l’occasion d’approfondir mes recherches.

Avez-vous d'autres projets ?

Oui, mais toute recherche sérieuse prend  du temps. J’ai plusieurs projets en tête. Notamment mener à bien une sorte de catalogue général des poteries produites à Sars, entre 1915 et la fin des années 1990 quand la production cessa. C’est un travail de longue haleine qui ne sera possible qu’avec le concours des nombreux détenteurs privés de « poteries de Sars ».

L'appel est lancé !

Si vous souhaitez contacter Monsieur Libioulle, il vous suffit d'envoyer un mail à stephenvincke@hotmail.com qui transmettra !

Les commentaires sont fermés.