le trompettiste Richard Rousselet invite tous les framerisois (et les autres !) au Frameries Jazz Festival 2012

Trompettiste renommé, Richard Rousselet est le programmateur du Frameries Jazz Festival. A quelques jours de l'événement, il nous accorde une interview.

RichRouok.jpgBonjour Richard. Comment avez-vous procédé pour choisir les musiciens qui joueront au Frameries Jazz Festival 2012 ?

Bonjour. Parmi les gens de la région, j’ai tout simplement désigné des « leaders » capable de créer et de porter chacun son projet. Ces leaders ont choisi d’autres musiciens, et c’est comme cela que les différents groupe que vous pourrez entendre ce samedi se sont formés. Parmi ces musiciens, nombreux sont ceux qui proviennent de la région, et quelques-uns de Frameries comme le saxophoniste Hervé Letor et le batteur Santo Scinta, ainsi que François Decamps d’Eugies.

Les concerts – gratuits- se dérouleront dans 7 cafés de Frameries. Comment avez-vous répartis les groupes dans ces lieux ?

Il s’agissait de connaître le type de clientèle fréquentant chaque café et d’essayer d’y apporter la musique adéquate. J’ai fait appel à Denis Hoyois. Connaisseur, il s’est déjà occupé du Frameries Jazz Festival pendant une quinzaine d’années.

Richard, vous avez eu l’occasion de jouer lors des éditions précédentes. Pouvez-vous nous parler des particularités du Frameries Jazz Festival ?

afjaMI.jpgOui, j’ai en effet participé à toutes les éditions, sauf une ou deux. La particularité du Frameries Jazz Festival c’est que l’on joue exclusivement dans des cafés. Les cafés restent des lieux de rencontre, de vie. C’est là que les gens de Frameries se retrouvent, discutent le coup, ou refont le monde en buvant un verre. C’est pourquoi le jazz interprété ici sera plus populaire qu’expérimental : il s’agit de plaire au plus grand nombre.

Avez-vous une anecdote à nous raconter ?

La première année nous jouions à la Maison du Peuple. Pendant le solo de contrebasse – vous savez c’est un moment très calme pendant lequel on tend l’oreille – on s’est rendu compte que le tenancier du bar écoutait les résultats des colombophiles à la radio ! J'ai en tête bien d’autres moments formidables à l’Harmonie, chez Moustache…

Les Framerisois répondent-ils présent à cet événement ?

Il y a des mélomanes qui viennent de Gand, de Liège… Les framerisois sont présents, bien entendu, mais sans doute pas assez. A notre époque les gens ont de plus en plus de peine à sortir de chez eux. C’est dommage car ce genre d’événement permet d’aller à la rencontre d’autres choses que ce qu’on peut entendre ou voir à la radio et la télévision.

Un petit mot pour convaincre les réticents ?

Tout d’abord le jazz peut paraître hermétique à ceux qui le connaissent mal. Mais lors du Frameries Jazz Festival, c’est la convivialité qui prime. Parmi les musiciens il y aura des pointures et la plupart sont de la région. On peut en être fier. Chaque concert, dans chaque bistro, sera un moment unique et créatif. Une combinaison originale entre les musiciens et la présence du public. Si les gens répondent présent, alors ce sera une réussite !

Alors les framerisois, rendez-vous samedi ? :)

Les commentaires sont fermés.