recette de cuisine

  • le "déjeuner borain" – un vrai miracle de goût !

    IMG_6934.jpgOn limite souvent fort tristement la culture Boraine à la présence de charbonnages dans notre histoire - qui ont aussi bien marqué les gens que la terre. Vous en conviendrez: le Borinage c'est bien plus que cela. La culture boraine est faite de chanson, de poésie, d'architecture (pensez aux fameux corons) et d'une certaine manière d'apprécier la vie. A ce titre, les vieux borains ont encore beaucoup de choses à nous apprendre !

    Il est temps de vous dévoiler ce qui, sur la photo, pourrait représenter le « déjeuner borain » typique, au même titre que le bacon et l’œuf sont le petit-déjeuner anglais typique, et la tranche de maroilles sur le pain le petit-déjeuner Ch'ti.

    IMG_6938.jpgVous connaissez l’hâte levée, cette charcuterie typique du Borinage ? Mais oui : il s’agit d’un morceau de porc gras braisé, enroulé sur lui-même, et épicé avec, entre autre, du clou de girofle. Tranchée, elle s'apprécie sur le pain.

    A la boucherie Cédric et Emile, on recueille la graisse de cuisson de l'hâte levée, on la laisse figer jusqu'à ce qu'elle emprisonne le jus de viande, les épices, le sel. Et on la propose en barquette...

    Et qu’en fait-on ?

    Les plus âgés en tartinent de belles tartines rôties, et trempent le tout dans le café au petit-déjeuner. Le goût est à la fois doux et profond : ça remplace avantageusement le beurre pour un vrai petit-déjeuner de champion (voir photos) !

    IMG_6944.jpgPour tout vous dire, pas plus tard qu’hier soir, je m’en suis servi à la place du beurre pour rissoler une belle entrecôte. Le sel, les saveurs épicées de la graisse de l'hâte levée : la viande a pris un goût inédit, délicieux !

    A vous d’être créatif avec ce produit merveilleux, unique, rustique, bien de chez nous : il paraît que pour braiser des chicons, ça n’a pas son pareil !

    Vous en trouverez à la boucherie Cédric et Emile, rue Roosevelt à Frameries (ici, la page facebook de la boucherie).

    Et si vous avez des idées de recettes, envoyez-les à votre blogueur ! (stephenvincke@hotmail.Com).

  • à goûter absolument : le pâté de Frameries !

    IMG_1296.jpgLe pâté de Frameries est une préparation originale, unique, et artisanale, à la bière de Frameries (la fameuse bière "l'écureuil") et... à la noisette (qui rappelle bien entendu l'aliment favori de notre mascotte !) ! Il est disponible exclusivement à la boucherie Cédric & Emile, rue Roosevelt à Frameries !

    IMG_1209.jpgDans le fond, qu'est-ce qui distingue une ville d'une autre ? Un commerce d'un autre ? Qu'est-ce qui distingue une boucherie de Cuesmes, de Flénu, de Frameries ? Les spécialités locales ! Et quand il n'y en n'a pas, il suffit d'en inventer ! Basé sur une proposition de Stephen Vincke, Cédric Housiaux et Emile Hongne ont donc mis la main à la pâte pour inventer et fabriquer cette recette de pâté déjà traditionnel !

    Frameries a besoin, pour rayonner et attirer du public, de créer sa différence, de démontrer sa capacité à être dans l'originalité - d'autant plus si elle se base sur notre histoire ! Voici une première démarche propre à favoriser, valoriser, démarquer notre culture, nos commerces et à faire vivre notre village !

    Non seulement ce pâté est disponible en permanence à la boucherie, mais le Syndicat d'Initiative de Frameries en sert lors des événements remarquables de l'entité.

    Appropriez-vous votre terroir: goûtez et plébiscitez le pâté de Frameries ! :)

    IMG_1175.jpg

    du vrai bon bouillon pour humidifier la préparation et apporter du goût...

    IMG_1198.jpg

    des échalottes rissolées...

    IMG_1232.jpg

    de jolies terrines...

    IMG_1296.jpg

    quelques feuilles de laurier pour garnir, avant de passer 1h30 au four !

  • pour les fêtes: la recette traditionnelle des pâtes de pomme de Frameries !

    1L.jpgBon ça n’est peut-être pas exactement la recette qu’appliquait la Fabrique de Pâtes de Fruits Mirland, mais tout de même : elle s’en rapproche ! Alors voilà, si le cœur vous en dit, l’art et la manière de réaliser des pâtes de pommes. Si vous y parvenez, non seulement ça ravira les petits et les grands à l’approche des fêtes, mais surtout n’hésitez pas à envoyer une photo du résultat : elle sera publiée sur le blog de Frameries… avec les félicitations du jury ! :)

    Ingrédients : des pommes bien mûres, du sucre, de l’eau. Ustensiles : casserole, étamine, spatule en bois, papier sulfurisé…

    2L.jpgLa fabrication se déroule sur deux jours.

    Jour 1 : laver, essuyez et coupez en quartiers les pommes. Cuisez les quartiers de pommes dans un fond d’eau (photo 1.), jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres. Bien égoutter. Réduire en purée fine (au mixer pour les mieux équipés, à la fourchette pour les plus courageux). Pesez et disposer dans une casserole avec le même poids en sucre (photo 2.). Mettre à cuire sans arrêter de mélanger à l’aide d’une spatule (ça veut dire qu’on coupe son iPhone et qu’on prend le temps… sinon ça colle et ça brûle !). Après 20 minutes de cuisson minimum (photo 3.), 3L.jpgtester périodiquement la cuisson : prendre une cuillère à soupe de la préparation et la retourner. Si la masse se détache d’un coup : c’est cuit ! Quand c’est cuit, verser le tout sur une surface très légèrement huilée sur une épaisseur de 2 à 3 centimètres. Laisser refroidir et prendre une nuit durant en prenant soin, à mi-temps, de retourner la pâte afin qu’elle soit bien sèche des deux côtés (photo 4.).

    Jour 2 : vérifier que la pâte est bien sèche, brillante, et ne colle plus aux doigts. La découper selon la forme voulue (de simples carrés ou, pour les plus inventifs, des sapins de Noël, des silhouettes d’automobiles, etc…) (photo 5.) et rouler rapidement dans du sucre fin. Ranger dans des boîtes en fer blanc. Glisser une feuille de papier sulfurisé entre chaque couche. On peut aussitôt déguster, ravir les enfants, inviter les voisins… Et envoyer une photo du résultat (photo 6.) à stephenvincke@hotmail.Com ! :)

    4Lf.jpg5L.jpg6L.jpg