Blogsquetia - Page 3

  • chutes de neige: mais que fait la commune !?

    Ce vendredi, la météo prévoit de la neige... Dans ces cas-là, comment s'organisent les services techniques communaux ?

    Nous avons interrogé à ce sujet Didier Draux, bourgmestre faisant fonction: "Lorsque la météo prévoit des chutes de neige, les services techniques sont en alerte ! Deux équipes sont prêtes à intervenir dès la chute des premiers flocons et un dispositif complet est mis en place: 

    • un camion d’épandage d’une contenance de 3,5 T est chargé, prêt à démarrer ;
    • un tracteur avec une épandeuse d’1,5 T est aussi prêt pour épandre aux endroits les plus périlleux (voiries accidentées, en pente et plus petites rues où le camion ne passe pas) ;
    • en outre, la nuit, le dirigeant des travaux se lève plusieurs fois et examine la situation. C’est lui qui donne l’ordre aux ouvriers de sortir. A noter qu'il effectue ce travail depuis plus de 10 ans et n’a jamais failli à son devoir.

    Nous avons plus de 200 T de sel en stock, poursuit Didier Draux, et un passage sur toute l’entité déverse 7 T, donc nous sommes paré pour quelques jours... Il faut savoir aussi que les deux grands axes routiers (Mons – Blaregnies et Givry - Pâturages) sont pris en charge par la Région Wallonne.

    Un planning d’intervention est rédigé et les tournées bien prévues : d’abord les voiries importantes de pénétration, ensuite, les itinéraires des bus, les rues en pente et viennent ensuite les rues de quartier. Le matin dès 7H30, si des problèmes subsistent encore, c’est l’ensemble des ouvriers qui se met en route avec les petits camions et des pelles pour déneiger par exemple les entrées des écoles, des bâtiments communaux accessibles au public…"

    La neige étant l'affaire de toutes et tous, les citoyens ne sont pas exempts d'apporter leur pierre à l'édifice, comme le rappelle l’article 43 § 1 du Règlement Général de Police : « Tout propriétaire d’un immeuble, son occupant ou celui qui en a la garde en vertu d’un mandat doit veiller à ce que le trottoir bordant cet immeuble soit dégagé ou rendu non glissant et ce, sur un espace suffisant permettant le passage des usagers en toute sécurité. Dans le cas d’un immeuble à appartements multiples, tous les occupants de l’habitation sans distinction, sont assujettis à cette obligation sous réserve de l’existence éventuelle d’un règlement d’ordre intérieur ou d’un arrangement amiable entre les occupants.

    La neige doit être déposée en tas au bord du trottoir et ne peut être jetée sur la chaussée. Les avaloirs d’égouts et les caniveaux doivent rester libres. »

    Bon, c'est un peu barbare vu comme ça, mais il faut reconnaître qu'avec l'effort de tous et chacun, on peut facilement sécuriser notre entité. Que ça ne vous empêche pas de faire un peu de luge, de grimper sur un terril enneigé avec les enfants, ou de faire de chouettes photos ! ;)

  • L'édito #7: un blogueur de 40 ans !

    Il y a exactement 40 ans naissait dans le Borinage un petit garçon tout rose, timide, déjà chauve, et déjà framerisou !

    On est d'accord, dans le fond, 40 ans ça ne représente ni plus ni moins que 39 ans ou 41 ans. C'est juste un chiffre rond, un symbole. Une occasion (elles sont toujours bonnes) de se (re)poser de grandes questions existentielles: d'où viens-je, qui suis-je, où vais-je, pourquoi-je... Mais aussi pourquoi Frameries-je ?...

    Etre élevé par ses arrière-grands parents à Quaregnon et à la manière du pays. Ecouter des histoires que la voix chaude de pépère débitait lors de longues promenades en Borinage. Etre terrassé par les onctueuses omelettes que préparait mémère. Les pantoufles réchauffées sur le poêle au charbon. La petite salade coupée au jardin. Le marchand de charbon, de lait, de beurre. La ratatouille. Les voisins en visite. La jatte de café.

    Comment voulez-vous ne pas avoir été marqué par une enfance pareille ? Comment voulez-vous grandir sans peine ?

    40 ans ? Une paille, à peine une noisette.

    Entre nous, 40 ans c'est surtout le prétexte pour s'envoyer un menu d'enfer chez Xavier Adam, recevoir de gentils messages, et, parmi ceux-ci, les plus précieux d'entre tous: ceux de ses enfants.

    Votre blogueur vous salue bien.

    Imprimer Catégories : édito
  • Xavier Adam à l'Académie Culinaire de France

    IMG_4172.jpgC'est dans une salle à la fois luxueuse et surchauffée de l'Ambassade de France à Bruxelles que Xavier Adam, dont le restaurant l'Atelier Gourmand est installé à Frameries depuis 8 ans, a été intronisé à l'Académie Culinaire de France.

    Créée en 1881 par Joseph Favre, l'Académie Culinaire de France (dont la délégation BENELUX existe depuis 1983) rassemble des membres du monde entier (Japon, Canada, Mexique, Suisse...): cuisiniers, pâtissiers, chocolatiers, glaciers, traiteurs compétents et respectueux de la gastronomie française (découvrez ses objectifs en suivant ce lien).

    Accompagné de sa femme, Bénédicte Transon, reçu par Fabrice Prochasson, président de l’Académie culinaire de France et Dominique Michou, président de la délégation pour le Benelux, Xavier a donc reçu diplôme, médaille et veste. Il revient avec Frameries avec la certitude que son "chemin de cuisine" est le bon - on ne saurait se tromper en découvrant les photos de ses plats sur son site Internet : www.traiteurxavieradam.be

    Allez hop, pour ceux qui ne connaissent pas encore, précipitez-vous au restaurant l'Atelier Gourmand (rue des alliés, face à l'Epicentre) pour découvrir la cuisine inventive et colorée du chef Xavier Adam.

    Xavier Adam est également administrateur chez Euro Toques créé par Paul Bocuse et le baron Romeyer.

    XA bandeau.jpg

  • AVIS DE DISPARITION

    Capture d’écran 2018-02-01 à 17.23.14.pngLa famille de Brigitte François (voir photo), framerisoise de 56 ans, est sans nouvelle d'elle depuis ce mardi, et est très inquiète à son sujet.

    Brigitte conduit une Citroën C2 gris clair immatriculée 624-BCP. 

    Vous pouvez transmettre toute info permettant de retrouver la trace de Brigitte soit au 0496/03.94.03, soit auprès des services de police (0800/30 300.).

    Imprimer Catégories : actu, appel