curiosité

  • le coup d'oeil de Willy #2

    "Mercredi 2 mai, j'ai été le témoin d'un transport vraiment exceptionnel... Un train sur un camion ! Enlèvement ? Vol ? Qui a vu ce train passer à Frameries et Noirchain en direction de Givry ?

    Willy Wattier, 63 ans et fils d'Emile le coiffeur, est originaire de Frameries. Amoureux de ses pierres, il habite Noirchain. Il est passionné de photo et de l'histoire locale. Chaque mardi, il propose, sur Blogsquetia, son "coup d'oeil".

    Willy 2.jpg

  • Maryse et Toc, incorrigibles framerisois ! ;)

    Originaire de Frameries (elle était même présente lors de l'inauguration de la rue des alliés en 1954 !) Maryse Quenon habite Bruxelles. Et c'est à son club de tennis qu'elle a recueilli Toc, joli écureuil roux. Toc s'est laissé rapidement apprivoiser à tel point qu'il ne lâche plus Maryse d'une semelle !...

    Comme quoi, framerisoise un jour, framerisoise toujours ! ;)

     q.jpg

    Imprimer Catégories : actu, curiosité
  • Parc communal : les vespasiennes en travaux

    La rénovation va bon train pour les vespasiennes du parc communal !

    Nous vous l'avions annoncé en avril 2015 (lire ici): un budget avait été dégagé afin de rénover les anciennes vespasiennes datant du siècle dernier, dans l'objectif de les transformer en un petit espace couvert accueillant des bancs.

    Trois ans plus tard, les travaux ont débuté le 19 mars et doivent être terminés pour le 16 juillet 2018 maximum (délai officiel).

    C'est la Société Bâti-Willy de Bernissart qui a été désignée par un marché public pour la rénovation des vespasiennes pour un montant de presque 34 000 €. Ce marché a bénéficié d'une subvention de 7500 € par la Direction générale opérationnelle de l'Aménagement du territoire, du Logement, du Patrimoine et de l'Énergie du Service Public de Wallonie dans le cadre du petit patrimoine wallon.

    Gageons que cet espace remis à neuf tout en gardant son esprit d'origine est le premier pas vers un renouveau du parc communal.

    Source des informations : D. Draux.

    IMG_20180416_110407_1_20180426001757794.jpgIMG_20180416_110338_20180426001627075.jpgIMG_20180416_110356_1_20180426001932144.jpg

  • "Le Fils du Matador": fin prêt !

    mata2.jpgPlus d'une centaine de personnes s'étaient données rendez-vous à la Maison du Peuple de La Bouverie, samedi dernier, pour assister à la première projection du court-métrage Le Fils du Matador.

    Souvenez-vous: tourné l'été dernier à Frameries, le court-métrage, écrit et réalisé par Francisco Palomar - un enfant du quartier Donaire - avait animé la ville quelques jours durant. Et pour cause: tourné dans un environnement professionnel, l'équipe passait difficilement inaperçue. 

    mata3.jpgSponsorisé par de nombreux commerces de Frameries, financé par un appel au don qui avait permis de réunir 5.000€, le court-métrage avait été tourné à l'Institut Saint Joseph, dans certaines rues de Frameries et de La Bouverie, ainsi que dans le café de la Maison du Peuple de cette commune.

    Quoi de plus normal, donc après une première projection privée exécutée le vendredi au restaurant l'Atelier Gourmand (Xavier Adam), qu'une projection dans la grande salle de la respectable Maison du Peuple - projection à laquelle une bonne partie de l'équipe du film et des comédiens assista.

    mata4.jpgAprès la projection et un bref échange de questions-réponses, l'heure fut à la décompression, à la fringale aussi, qui conduisit l'équipe du film à se dire au revoir au snack Mezze Grec, dans la rue des alliés.

    Le court-métrage, qui raconte l'histoire d'un enfant d'origine espagnol dans le Frameries des années septante, sera prochainement envoyé à bon nombre de festivals à travers le monde.

    Gageons qu'il reviendra un jour sur son lieu de naissance, auréolé de l'un ou l'autre prestige.

    Pour suivre l'actualité de "Le Fils du Matador", rejoignez sa page Facebook en cliquant ici.