commerce

  • clin d'oeil: la braderie en 1980

    En référence à la braderie qui se tiendra ce lundi 16 juillet, nous avons retrouvé cet extrait de presse vieux de 38 ans !

    Les 18, 19, 20 et 21 juillet 1980, on bradait à Frameries et une page entière du Journal de Mons était dédié à la manifestation, au commerce, et à l'histoire locale. 

    On peut y lire qu'un siècle auparavant, "il y avait 158 brasseries au Borinage" ! On n'en comptait plus que quatre au lendemain de la guerre 14-18 ...et, à frameries, plus aucune aucune aujourd'hui alors qu'on n'a jamais bu autant de bière (Mondiale aidant).

    Qui se souvient des magasins "Pluitex", "Lecocq-Sports", "Denis Hoyois (Opticien)", et "L'Île aux Enfants" (rue des alliés), "A la Confiance" (rue Defuisseaux), et "Chanterelle" (rue Roosevelt)  qui diffusaient alors leurs réclames ?

    37156553_10204903373619765_6762298300994420736_nok.jpg

     

     

     

     

  • votre blogueur a testé la soupe glacée courgette-amande de Xavier Adam

    36980023_10204898873667269_2765943021475201024_n.jpgJe passais par hasard dans la rue des alliés quand un grand escogriffe vêtu d'orange des pieds à la tête m'alpague: "tu veux goûter ma soupe !?".

    Voyez-vous, ma très chère arrière-grand-mère, Simone Légat, m'a comme qui dirait (et comme tout bon borain) élevé à la soupe - un penchant qui m'est resté tout comme le cervelas et le hareng. Alors je ne dis jamais non, que dis-je: je ne refuserais pour rien au monde une cuillerée de soupe... encore moins quand celui qui me la propose est un chef de renom: Xavier Adam (de l'Atelier Gourmand), qu'il a les yeux furibonds, et qu'il brandit sous mon nez un grand écailleur ensanglanté.

    Sans chichi, je le suis dans les cuisines. Ca brille du sol au plafond, ça s'active, ça fristouille, et, alignés comme au tir, les poêlons en cuivre récemment offerts par Salvator Livolsi sont autant de soleils couchants. Xavier, radouci, pose une assiette sur le comptoir, verse une louche et s'explique : "C'est de la soupe glacée de courgette. Tu blanchis ta courgette, tu mixes, tu ajoutes du lait d'amande, du basilic, de l'ail, tu sales et tu poivres".

    37053022_10204898796265334_5916939387274264576_n (1).jpgDe la soupe froide !? Mais mémère Simone en aurait ravalé son patois !

    Xavier me tend une cuillère et j'y vais, avec application: je suis un blogueur consciencieux (quoiqu'en pensent mes détracteurs que je salue au passage). C'est doux, c'est onctueux, c'est crémeux sans être épais, le goût est plein et délicat. Ca rappelle vaguement la courgette (j'ai le nez un peu bouché). Je termine l'assiette profonde à la grande cuillère, sans dissimuler mon vif plaisir (je ronronne, je cacarde, je me hérisse) - il n'en reste même pas une demi-goutte.

    Je félicite le chef (en vidant d'un trait un verre de vin blanc). Avec sa petite garniture fraîche et croquante et son filet d'huile d'olive, cette soupe glacée, c'est vraiment le top. Ca n'est d'ailleurs pas vraiment une soupe. C'est autre chose. Un autre univers du goût - comme bien souvent dans les plats proposés par Xavier.

    Il est midi trente. Le service commence sur les chapeaux de roue. Je quitte la cuisine. Ah, mémère, si tu avais su !

    Si vous souhaitez à votre tour découvrir et tester cette soupe glacée courgette-amande, elle sera au programme du lunch de la semaine prochaine (infos au 065/84.35.88.)

    Et si vous souhaitez faire goûter quelque chose à votre blogueur : un plat, un livre que vous avez écrit, un vêtement, l'ombre de votre jardin, etc... N'hésitez pas à prendre contact !

    36970474_10204898796465339_1342508396208717824_n.jpg

  • la friterie Alex fête ses 6 ans !

    36599890_10204869320768465_1063251847415857152_n.jpgIl y a 6 ans, Alessandro Boninu ouvrait son établissement sur la place de Frameries...

    "J'ai eu l'opportunité d'ouvrir la friterie grâce à mon papa Toni, que je tiens d'ailleurs à remercier au passage, raconte Alex. Six ans plus tard je suis toujours ravi. Je tiens à remercier par la même occasion ma clientèle qui est devenue fidèle au fil des ans !".

    Après 6 ans, Alex explique être toujours aussi heureux de s'être établi à Frameries: "les framerisoises et les framerisois sont des gens sympathiques et nombreux sont ceux avec qui un lien d'amitié s'est tissé".

    Pronostic pour Belgique Brésil ? Alex s'enflamme aussitôt : "Vendredi la Belgique gagne, c'est sûr, et en plus c'est le jour des frites car le vendredi : tout est permis !".

    36447303_10204869320568460_2609583878070861824_n.jpg

     

     

  • Anna prend sa retraite !

    36388728_10204848808935682_2588300820470562816_n.jpgAprès 27 ans et demi de bons et loyaux services, Anna et Pietro prennent une retraite méritée et ferment définitivement leur petite supérette de la rue Ferrer.

    Des clients ont apporté des fleurs, d'autre du Champagne. C'est qu'elle est appréciée, Anna ! "C'est très dur, témoigne-t-elle, la larme à l'oeil. Après autant de temps, les clients sont devenus des amis et parfois même de la famille".

    Anna vit à Frameries depuis 43 ans. Quant à Pietro, son mari, il y est né. "On a créé notre petite commerce, explique-t-il, et 27 ans plus tard, le bateau rentre au port. On part avec fierté car on a construit quelque chose de positif".

    Quand il s'agit d'évoquer les projets de la retraite Pietro et Anna s'animent : "on va voyager et s'aérer un maximum !". Mais le couple avoue qu'il ne s'éloignera jamais bien longtemps de Frameries: avec trois enfants et neuf petits enfants, on comprends pourquoi !

    Et Anna de conclure : "Après avoir travaillé non stop pendant des années, dimanche et jours fériés inclus, ça va nous faire du bien de penser un petit peu à nous".

    36446258_10204848808815679_6553972664648597504_n.jpg