Sars-la-Bruyère - Page 3

  • le Comité d'Animation de Sars se rencontre... à Noirchain

    Dimanche midi, le Comité d'Animation de Sars-la-Bruyère s'était donné rendez-vous pour un apéro destiné à remercier les bénévoles de la ducasse du mois d'août (la ducasse Lambert) mais aussi à discuter des festivités de 2017 et de la situation générale du comité. Etaient présents une vingtaine de sarois, mais aussi des amis de Sars.

    Le comité s'est réuni au Foyer Rural de Noirchain la mort dans l'âme, car depuis la vente du Cercle Notre-Dame de la Fontaine, le comité ne dispose plus d'un local pour se réunir à Sars-la-Buyère. "Je reste persuadée que la perte de cette salle, dont les citoyens disposaient depuis 1953 (lire ici) est due à un manque de motivation politique, SARS-4.jpgévoque Vinciane Demoustier, présidente du comité. Le pouvoir communal a beau nous dire que le dossier du nouveau bâtiment avance, poursuit-elle, nous n'avons aucune possibilité de suivi. En attendant le temps passe". 

    Dans le fond, la crainte est que les années passant, le jour où un nouveau local sera construit, il n'y aura plus de comité et de bénévoles pour y mettre de la vie...

    "On est quand même en droit de se demander comment ça se fait qu'en 2016 on doive encore se battre pour des choses aussi élémentaires que de disposer d'un toit communautaire pour qu'un village ne se transforme pas irrémédiablement en dortoir ! Nous voulons juste exercer le droit citoyen de se retrouver !". Il faut dire que, sans plus de lieu pour tenir une réunion, accueillir les bonnes volontés, ou simplement échanger, la motivation baisse chez les bénévoles. "Il ne nous reste plus que deux festivités annuelles à Sars: la marche et la Ducasse Lambert, déplore Vinciane".

    Si le fameux apéritif Lambert a fini par arrondir les angles, c'est néanmoins plein d'amertume que les membres du comité se sont séparés, bien incertains de l'avenir qu'auront les festivités de Sars-la-Bruyère et, conséquemment, la vie du village.

    Apportez votre soutien au Comité d'Animation de Sars-la-Bruyère en rejoignant sa page Facebook ! (cliquez ici).

    SARS-2.jpg

  • le Noirbonhomme (13) se trouvait...

    Le Noirbonhomme se trouvait sur un tapis répartiteur à pommes de terre, dans la ferme de Joseph Vanhaecke à Sars-la-Bruyère.

    L'exploitation dispose de 140 vaches à lait. Sur la photo ci-dessus, notre Noirbonhomme se retrouve nez à mufle avec un jeune veau: mémorable rencontre ! 

    Sur Facebook, Claudie Osiris et Jac Lyn tournaient autour de la solution... :)

    Rendez-vous vendredi pour découvrir la prochaine étape de l'Odyssée du Noirbonhomme !

    Pour retrouver les autres étapes de l'Odyssée, cliquez ici.

  • Sars: "Notre-Dame de la fontaine" remise à neuf !

    EGSAVI-1.jpgEn février 2014, nous vous racontions dans un article l'histoire de "Notre-Dame de la Fontaine", cette fontaine qui se trouve derrière l'église de Sars et qui aurait la propriété miraculeuse de rendre la marche à ceux qui souffrent d'un handicap ou de difficultés.

    L'article (lire ici) déplorait que le panonceau relatant l'histoire de la fontaine soit rendu illisible par le temps. Et bien c'est chose changée ! Car une intervention privée de membres de la fabrique d'église a non seulement rendu aux lieux une propreté remarquable, mais également replacé un panneau tout neuf (voir photo de gauche) !

    Allez donc vous promener derrière cette magnifique église saroise. Et si l'eau de la source miraculeuse n'est plus vraiment accessible, il n'empêche que les lieux, paisibles, offrent au promeneur une jolie et mystérieuse perspective...

    Bon à savoir: l'église de Sars-la-Bruyère est ouverte le jeudi après-midi. L'occasion de se recueillir, ou tout simplement de jeter un oeil à ce beau patrimoine...

    EGSAVI-2.jpg

  • le Noirbonhomme (10) se trouvait...

    Vendredi dernier, le Noirbonhomme se trouvait à Sars-la-Bruyère, au doux soleil du chemin de Sars à Genly. Rêveur, il a longuement trotté sur le mur qui entoure le Château de la Roche.

    Âgée de 300 ans, cette gentilhommière est aujourd'hui la propriété de la famille d'Hendecourt. La comtesse Edward d'Hendecourt née Marthe d'Hartcourt est par ailleurs décédée en juin 2014, à l'âge respectable de 96 ans.

    Durant la seconde guerre mondiale, les lieux, abandonnés, étaient le terrain de jeu favori des petits sarois: "Mon mari connaît le château comme sa poche", s'exclamait une vieille dame, répondant au regard interrogateur du Noirbonhomme.  

    Marie-Eloïse, Fredy, Yves, Vincent, Sophie, Anthony... ont trouvé la clef de l'énigme ! Mais serez-vous aussi nombreux ce vendredi à percer le mystère de l'Odyssée du Noirbonhomme ?

    (pour en savoir plus cliquez ici)

    10-B.jpg

  • apéritif Lambert: en musique s'il vous plaît !

    Petit retour en arrière en quelques photos sur l'apéritif musical du dimanche 28 août, à la Ducasse Lambert de Sars-la-Bruyère.

    Comme traditionnellement, c'est la fanfare de Taisnières-sur-Hon qui a distrait les spectateurs - spectateurs essentiellement hydratés à l'apéritif Lambert à la recette auréolée de mystère...

    L'apéro s'est clôturé par l'habituelle tombola qui a fait bien des heureux - dont votre blogger ! ;)

    ap2.jpgap3.jpgap5.jpgap6.jpgap7.jpgap8.jpgap10.jpgap11.jpg

  • Mickey à Sars-la-Bruyère

     Le week-end dernier, comme chaque année, à l'occasion de la Ducasse Lambert, le comité de Sars avait invité Mickey et ses amis à monter sur la scène du chapiteau. Les petits têtes blondes sont restées émerveillées devant un spectacle de qualité qui a fait revivre, en vrai, des extraits de leurs dessins animés préférés. En voici quelques jolies images.

    micksars7_modifié-1.jpgmicksars12_modifié-1.jpgmicksars11_modifié-1.jpgmicksars2_modifié-1.jpgmicksars5_modifié-1.jpgmicksars8_modifié-1.jpgmicksars3_modifié-1.jpgmicksars9_modifié-1.jpgmicksars4_modifié-1.jpgmicksars6_modifié-1.jpgmicksars10_modifié-1.jpg

  • Sars-la-Bruyère: on a brûlé Lambert (en vidéo)

    Lambert.jpgTrois jours à peine après avoir été joyeusement bourré de paille et donc ramené à la vie par les sarois et les amis de Sars, le Bonhomme Lambert - dont la fin coïncide avec celle des moissons - a donc été brûlé, ce dimanche tard dans la nuit. Autour de lui, les sarois ont entamé une farandole paysanne à la fois triste et joyeuse, sur les accords préservés et joués par la fanfare de Taisnière-sur-Hon.

    Chaque année, il y a ce tourbillon à la fois authentique et nostalgique qui envahit la pelouse, à quelques pas de la petite école communale de Sars-la-Bruyère. Comme l'explique si bien Vinciane Demoustier, la trésorière des traditions de Sars: "Pensez un instant à tous ces sarois du passé qui ont brûlé Lambert avant nous, des siècles durant". C'est exactement de ça qu'il s'agit: dans cette torche qui s'effondre lentement au coeur de la farandole brille le passage des générations, et la préservation, au delà des ravages du temps et son cortège d'oublis d'une authenticité locale solaire et puissante.

    Rompre la chaîne serait criminel. Alors chaque année on remet le couvert !

    Et Lambert qui, planté dans de grandes bottes de caoutchouc à l'arrière de la scène dès le premier soir des festivités, de s'amuser de tant de brouhaha. Cet éphémère Lambert qui, chaque année, revit quelques jours seulement, de se réjouir du paradoxe de son immortalité de héros grec. Le briquet le touche. Lambert s'enflamme. Le feu le grignote et l'emporte dans le ciel de l'été finissant. Reste une odeur de caoutchouc. Reste la tristesse d'avoir une fois encore, laissé filer le temps. Reste la joie d'avoir appartenu, le temps d'une farandole, au beau village de Sars-la Bruyère.

    Cliquez sur le carré en bas à droite pour voir la vidéo en plein écran !


  • on a "boulé", à Sars

    IMG_4151b.jpgLe jeu de bouloir est un jeu ancien qui connaissait autrefois sa version framerisoise. Mais voilà, les temps modernes étant ce qu'ils sont, selon nos informations, la dernière partie de jeu de bouloir s'est jouée dans l'entité de Frameries il y  a une trentaine d'années.

    Ce sont Les Boudineux, le cercle de crossage au paillet de La Bouverie qui se sont mis en devoir de sortir ce sport de l'oubli, après avoir déjà remis sur orbite le crossage au paillet. Et cette première fois, ce galop d'essai s'est pratiqué à l'occasion de la Ducasse Lambert, à Sars.

    Dans la foulée d'un concours de crossage organisé tout exprès, une initiation et un concours de bouloir se sont déroulés, samedi après-midi, pour le plus grand plaisir des joueurs et des spectateurs. Les équipes (de trois joueurs) ont d'emblée affiché leur combativité en se donnant des noms colorés: les "feux de Dieu", les "nés natifs de Sars", les "vrais Sarois", etc. Et les joueurs, après quelques essais, de déjà trouver leurs marques en abattant de nombreuses quilles en bois.

    Capture d'écran 2016-08-28 15.24.48.pngA la différence du bowling moderne, le jeu de bouloir interdit de faire rouler la boule jusqu'aux quilles: la boule (en bois, et cerclée de fer), doit s'envoler "en cloche", et retomber au plus près de la zone des quilles: pas évident. Il n'empêche que le sport et le spectacle furent au rendez-vous, comme le montre les photos.

    La naissance prochaine d'un cercle de jeu de bouloir, jumeau du cercle de crossage Les Boudineux, est, semble-t-il, à l'étude...

    Suite de ces joyeusetés patrimoniales et populaires au prochaine épisode !

    Visitez: http://lesboudineux.blogspot.be

    Capture d'écran 2016-08-28 15.25.02.pngCapture d'écran 2016-08-28 15.24.55.pngCapture d'écran 2016-08-28 15.25.09.png