La Bouverie - Page 5

  • conférence: "Croisades et djihad"

     

    Capture d'écran 2017-03-01 05.21.25.png"Persiste encore en Occident l’imagerie triomphaliste des valeureux croisés sans peur et sans reproche ; confrontés à des basanés forcément sournois et cruels. Les conflits au Moyen-Orient raniment ces fantasmes en même temps que, dans l’autre camp, le souvenir des croisades prétend justifier l’esprit de revanche et les pires excès du fanatisme. (...) Je reviens d’un reportage en Tunisie où la population a fait le choix de résister aux islamistes. Nous n’avons pas le droit de considérer a priori l’islam et le monde arabe comme inaptes à toute réforme."

    Croisades et djihad, retour sur les traces d’une sombre histoire : conférence-débat de Charles Henneghien à la Maison de la Laïcité de Frameries (rue de la Libération n°152 à La Bouverie), le jeudi 9 mars à 19h30.

    Infos : 065/78.11.53.

  • l'Alion, à La Bouverie

    15871481_729062250579460_2459666408743490785_n.jpgLe printemps s'annonce...
    Ce 5 mars de 11h30 à 13h, venez fêter ce renouveau en chantant l'Alion à la Maison du Peuple de La Bouverie ! 
    La fête de l'Alion célèbre le retour du soleil, notamment au travers de chansons traditionnelles patoisantes!
    Tombée dans l'oubli depuis 100 ans, cette occasion de se rassembler dans la convivialité est aujourd'hui remise au goût du jour. Cornemuse, guitare, flûte et autres joyeux instruments accompagneront notre choeur vocal.
    Tout le monde peut chanter et plus on est de fous, plus on rit!
    On compte sur vous! Ambiance assurée!

    Organisation asbl Les Luzoteux et asbl Centre Cuturel de Colfontaine.

  • le Noirbonhomme mis à l'honneur!

    brochure Fabrique 2.pngTous les six mois, la Fabrique de Théâtre (La Bouverie, rue de l'Industrie) publie un programme illustré. En ce mois de janvier 2017, c'est notre Noirbonhomme noirchainois qui s'y trouve mis à l'honneur. Photographié par votre serviteur, Stephen Vincke, il tire carrément la couverture à lui !

    Le Noirbonhomme, c'est ce personnage légendaire qui effrayait autrefois, sur le chemin qui va de Noirchain à Ciply. Délogé par la construction de la R5, il erre dans les publications de votre blog préféré... et dorénavant dans les pages de ce programme !

    Pour vous procurer ce programme, plusieurs solutions. Vous pouvez en retirer une version papier (c'est bien entendu gratuit) à l'accueil de la Fabrique de Théâtre. Vous pouvez également accéder à la version en ligne en cliquant ici.

    Vous en profiterez pour découvrir la programmation de la Fabrique qui, de "restitutions" théâtrales et ateliers à La Bouverie en diffusion dans toute la province, a de quoi étonner !

    Quant au Noirbonhomme, il reviendra de sa retraite hivernale dès vendredi prochain !

    Cliquez ici afin de jeter un oeil sur ses précédentes aventures !

  • L’édito #3 : à l’abordage !  

    C’est une longue baraque orange surmontée d’un mât, et qui fait figure de navire immobile. Vous passez tous les jours devant sans la voir vraiment. Peut-être même habitez-vous tout à côté. Certains d’entre vous l’ont bien connu quand elle était encore une école de la chaussure

    Etablissement provincial, la Fabrique de Théâtre, s’est ancrée au cœur de La Bouverie en 1998. Véritable petite usine artistique qui tient plus de la manufacture que de la production en série, elle a pour but d’être une salle de gymnastique artistique, un creuset où toute expérience est rendue possible grâce à l’encadrement professionnel et matériel : salles de répétition, salles de cours, ateliers de marionnettes, de masques et de costumes, bibliothèque des arts du spectacle, chambres pour la résidence d’artistes, et salle de spectacle de 82 places…

    Comme pour tout navire de cette importance (et qui navigue dans les eaux tranquilles de nos villages), l’abordage est difficile. Pourtant, chaque spectacle est une échelle de coupée qui mène à bord, une fenêtre favorable, une inexcusable issue.

    Voyez-vous, des artistes du monde francophone viennent chaque semaine y inventer, y dire, y déclamer, y écrire, y débattre, y costumer, y décoriser, y marionnettiser, y gargariser, y féminiser, y déshabiller, y rhabiller, y boucaner, y, y ,y… (et pendant ce temps de surir le monde). Et puis il y a les régionaux de l’étape, comme Barbare Dulière, de souche framerisoise, à la fois pirate de cœur et corsaire de trèfle. Et chaque mois une restitution gratuite et publique a lieu.

    Par définition, un navire est un monde clos. Sauf que celui-ci amène avec lui des épices exotiques, des fruits inconnus. J’en connais les matelots, et Valérie Cordy qui fait figure de capitaine (sa vaste cabine panoramique est pleine à craquer de paperasse : je vous montrerai une photo à l’occasion).

    Comme pour tout navire de cette importance, l’abordage est difficile. Sauf que ce navire-ci est percé de trous qui laissent filtrer la lumière. Laisse-vous séduire. Laissez-vous tenter : à l’abordage !

     

    -> http://www.lafabrique.be