curiosité - Page 4

  • du soleil à l'obscurité, Santina expose

    Capture d'écran 2017-04-21 02.41.19.pngPhotographe et cofondatrice du Freebird Studio à Frameries Santina Vacaluzzo a l'honneur d'exposer l'ensemble du travail photographique qu'elle a réalisé en hommage à son papa et ce qu'il a vécu en tant que mineur, au Bois du Cazier, à Marcinelle. 

    Du 29 avril au 4 juin 2017, vernissage le 28 avril a 18h30.

    Pour accéder aux infos pratiques, cliquez sur la photo ci-contre.

  • Laissez-vous tenter par la nouvelle Tentation ! (ça déménage !)

    On le sent d'emblée: il s'est fait plaisir Leandros Pitropakis ! Et, à bientôt 32 ans, il le mérite, l'heureux patron de la sandwicherie La Tentation.

     "La Tentation" a ouvert ses portes il y a 7 ans, le 1e avril 2010. Après une année dans un local près du coiffeur Rony, et six autres au 47 rue des Alliés, la sandwicherie vient de faire un saut de puce en s'installant juste à côté, anciennement Chez Creteur.

    articleblog1b.jpg"Ici, c'est vraiment chez moi, s'exclame Leandros. J'ai pu faire les choses comme je l'entendais. Décorer à ma manière. J'ai pu me permettre toutes les libertés !".

    Et le résultat est tout bonnement époustouflant. La sandwicherie est lumineuse, chaleureuse. Il y a un grand sofa qui donne envie de s'installer des heures. Des fauteuils doux, des tables hautes. Chacun peut manger son repas dans l'espace qui lui convient: rapide ou  tranquille. Ca fleure bon le bois. La pierre. C'est simple: on pourrait y vivre et s'y sentir parfaitement chez soi !

    Prochaine étape (après un peu de repos, hein !): Leandros va s'atteler à développer sa carte et ses produits. "J'ai envie d'innover, de tester de nouvelles choses, de "faire laboratoire", d'amener un plus et d'attirer des gens hors de Frameries".

    Leandros, on le voit, ne manque pas d'ambition. Porté par un enthousiasme et une énergie inébranlable, il en a les moyens.

    Pour vous informer, commander vos sandwichs... ou féliciter Leandros, composez le 065/80.12.52 !

    Pour rejoindra sa page Facebook, cliquez ici.

    articleblog2b.jpg


  • VIDEO > votre blogueur dans un Bobcat !

    Mais que faisait donc votre blogueur dans le godet d'un Bobcat !?

    C'est du côté des terrains de foot du RSB Frameries que s'est organisée une photo de groupe un peu particulière. Votre blogueur a répondu à l'appel de Claude Godart, directeur technique du RSB, qui souhaitait que le club puisse participer à un concours photo proposé par Proximus.

    Et pour obtenir une photo originale, quoi de mieux que de prendre un peu de hauteur ?

    C'est par l'enthousiasme d'Albano Campanella (C.B.E. Plafonnage) que David Haussy (David Haussy Location) a été convaincu de participer à l'aventure en prêtant un Bobcat le temps de la prise de vue.

    Ne reste plus, maintenant que le cliché a été envoyé auprès de Proximus, à croiser les doigts...


  • des ballons dans le ciel framerisois... et au-delà !

    IMG_6893BLOG.jpg

    Samedi, l'opération "Lâcher de Cadeaux" organisée par les "Commerces de Frameries" a attiré pas mal de curieux sur la place.

    Accrochés aux ficelles des cent ballons aux couleurs de Frameries: près de 3.000 euros de cadeaux allant du sandwich au portrait photo, en passant par des bouteilles de Cava, un panier gourmand, des montages de plantes, des balades équestres, des entrées au PASS, des ballots de pralines et de sérieux avantages immobiliers... Bref: il y en avait pour toutes les bourses et pour tous les goûts !

    Le vent aussi était de la partie. Emmêlant les ficelles des ballons, Eole a créé un joyeux bordel. Les commerçants présents ont mis une énergie folle dans une tentative quasi désespérée de désolidariser les ballons (voir photos).

    IMG_6915BLOGG.jpgA midi trente, les ballons s'envolaient (certains en "tir groupé"), prenant la direction de Colfontaine et s'élevant rapidement dans les airs, par dessus l'Hôtel Communal. Certains, sitôt happés par les branches des arbres bordant la place de Frameries, furent immédiatement l'objet de la convoitise du public qui entreprit une escalade volontaire !

    L'opération avait pour but de montrer la vitalité des commerces de Frameries, de faire l'événement et, qui sait, d'aller chercher de la clientèle au-delà des frontières de Frameries...

    De fait, pour l'anecdote, dimanche midi, une habitant de Cayeux sur Mer (France), en bordure d'Atlantique, renseignait (photo à l'appui) avoir trouvé un bon de 5 euros à faire valoir à la friterie Alex... Impossible de dire si cette dame fera les 200 kilomètres pour son paquet de frites... Au pire, comme le soulignait avec humour un internaute, on lui enverra par Colissimo !

    IMG_6867blog.jpgLa prochaine opération des Commerces de Frameries se déroulera le 22 avril. A l'occasion de la fête du livre, des comédiens viendront lire des passages d'auteurs framerisois et dans la rue et dans les commerces...

    En attendant, et pour rester au courant, cliquez ici afin de rejoindre la page Facebook "Les Commerces de Frameries" !

    IMG_6919BLOG.jpg

  • les commerces de Frameries font appel à votre plume ! :)

    squirrel standard pen-1.jpgLe 22 avril, ce sera la fête du livre ! Dans les rues et les commerces de Frameries, des comédiens vous liront à haute voix des courts passages et des textes brefs d'auteurs framerisois d'hier et d'aujourd'hui...

    Vous écrivez ? Envoyez votre plus beau texte bref (ou extrait) de maximum une feuille A4. Trois écrits seront sélectionnés et lus ! Les trois auteurs seront mis à l’honneur sur la page Facebook  « Les Commerces de Frameries ».

    -> Envoyez votre texte + vos coordonnées à stephenvincke@hotmail.com

    Date limite de réception le 25 mars 2017Réservé aux citoyens de l’entité de Frameries et des communes limitrophes. Si les écrits ont un lien avec le Borinage et/ou Frameries, c'est encore mieux ! ;)

    Une organisation du Groupement des Commerçants (GPCA) via la page Facebook Les Commerces de Frameries  -soutenue par CHerchenoises (asbl).

  • le Noirbonhomme mis à l'honneur!

    brochure Fabrique 2.pngTous les six mois, la Fabrique de Théâtre (La Bouverie, rue de l'Industrie) publie un programme illustré. En ce mois de janvier 2017, c'est notre Noirbonhomme noirchainois qui s'y trouve mis à l'honneur. Photographié par votre serviteur, Stephen Vincke, il tire carrément la couverture à lui !

    Le Noirbonhomme, c'est ce personnage légendaire qui effrayait autrefois, sur le chemin qui va de Noirchain à Ciply. Délogé par la construction de la R5, il erre dans les publications de votre blog préféré... et dorénavant dans les pages de ce programme !

    Pour vous procurer ce programme, plusieurs solutions. Vous pouvez en retirer une version papier (c'est bien entendu gratuit) à l'accueil de la Fabrique de Théâtre. Vous pouvez également accéder à la version en ligne en cliquant ici.

    Vous en profiterez pour découvrir la programmation de la Fabrique qui, de "restitutions" théâtrales et ateliers à La Bouverie en diffusion dans toute la province, a de quoi étonner !

    Quant au Noirbonhomme, il reviendra de sa retraite hivernale dès vendredi prochain !

    Cliquez ici afin de jeter un oeil sur ses précédentes aventures !

  • L’édito #3 : à l’abordage !  

    C’est une longue baraque orange surmontée d’un mât, et qui fait figure de navire immobile. Vous passez tous les jours devant sans la voir vraiment. Peut-être même habitez-vous tout à côté. Certains d’entre vous l’ont bien connu quand elle était encore une école de la chaussure

    Etablissement provincial, la Fabrique de Théâtre, s’est ancrée au cœur de La Bouverie en 1998. Véritable petite usine artistique qui tient plus de la manufacture que de la production en série, elle a pour but d’être une salle de gymnastique artistique, un creuset où toute expérience est rendue possible grâce à l’encadrement professionnel et matériel : salles de répétition, salles de cours, ateliers de marionnettes, de masques et de costumes, bibliothèque des arts du spectacle, chambres pour la résidence d’artistes, et salle de spectacle de 82 places…

    Comme pour tout navire de cette importance (et qui navigue dans les eaux tranquilles de nos villages), l’abordage est difficile. Pourtant, chaque spectacle est une échelle de coupée qui mène à bord, une fenêtre favorable, une inexcusable issue.

    Voyez-vous, des artistes du monde francophone viennent chaque semaine y inventer, y dire, y déclamer, y écrire, y débattre, y costumer, y décoriser, y marionnettiser, y gargariser, y féminiser, y déshabiller, y rhabiller, y boucaner, y, y ,y… (et pendant ce temps de surir le monde). Et puis il y a les régionaux de l’étape, comme Barbare Dulière, de souche framerisoise, à la fois pirate de cœur et corsaire de trèfle. Et chaque mois une restitution gratuite et publique a lieu.

    Par définition, un navire est un monde clos. Sauf que celui-ci amène avec lui des épices exotiques, des fruits inconnus. J’en connais les matelots, et Valérie Cordy qui fait figure de capitaine (sa vaste cabine panoramique est pleine à craquer de paperasse : je vous montrerai une photo à l’occasion).

    Comme pour tout navire de cette importance, l’abordage est difficile. Sauf que ce navire-ci est percé de trous qui laissent filtrer la lumière. Laisse-vous séduire. Laissez-vous tenter : à l’abordage !

     

    -> http://www.lafabrique.be

  • trois restitutions, à La Bouverie

    Ce jeudi 9 février, La Fabrique de Théâtre vous propose trois restitutions de résidences : "Quelque part dans l'oubli", de Céline de Bo, ""Feminista", d'Ekwa Compagnie et "Cerclo Sapiens" de la Compagnie Al Kymia. 

    Une soirée riche en découvertes - et GRATUITE - à découvrir dès 19h30 !!! 

    Trois projets issus de la session de résidence des trois compagnies, installées à la Fabrique de Théâtre depuis le 30 janvier. 

    • Voyagez dans l’oubli et la tentative d’une jeune femme de recoudre les bribes de pensée de sa grand-mère atteinte de la maladie d’Alzheimer. 
    • Découvrez le lien entre Nadia Oulianov, l’acrobate vedette du cirque Libellule et Marcelin, vendeur de cerceau, spectacle hypnotique dans le monde des mathématiques ! 
    • Réfléchissez à notre étrange position actuelle en tant que femme et en tant qu’homme occidentaux du vingt-et-unième siècle. Et qui sait… Tenter d’y répondre ! 

    --> Adresse/infos : La Fabrique de Théâtre, 128 rue de l’Industrie à La Bouverie - Tel. 065/613 460.