- Page 2

  • Eugies: Batman battu par Shere Khan !

    Et vous, que feriez-vous si votre chat vous ramenait Batman en personne ?

    Les chauves-souris volètent le soir et la nuit par-dessus cours et jardins: on en perçoit à peine le vol que déjà le mammifère (car c'en est un) a disparu en virevoltant. Imaginez la tête de Claudette, citoyenne d'Eugies, lorsque Shere Khan, son chat, lui a ramené ce spécimen ce matin. Alors, bien entendu, nous ne sommes pas là pour nous en réjouir: en période de fringale, une chauve-souris grignote jusqu'à 3000 insectes par nuit ! Mais juste pour observer cet animal mystérieux d'un peu plus près.

    Selon l'association Natagora, en Belgique, on recense 23 espèces différentes de chauves-souris - pour 1000 espèces dans le monde. Et d'après notre (très) humble avis, cet étonnant spécimen aux oreilles surdimensionnées serait un oreillard (gris ou roux, allez savoir), espèce malheureusement sur le déclin...

    Claudette, il s'agira de faire le gros doigt à Shere Khan !

    d.jpg

  • chaleurs à Frameries: quelques conseils

    article-2113542-121E5937000005DC-35_634x683.jpgDe fortes chaleurs s'abattent sur Frameries (et c'est loin d'être fini).

    Voici quelques conseils en vrac : la clef reste l'hydratation (boire de l'eau régulièrement - même si vous n'avez pas soif) et la protection (chapeau et crème solaire surtout si vous restez exposé un long moment) ; fermez les volets / rideaux du côté de l'habitation exposé au soleil ; ouvrez les fenêtres tôt le matin et tard la nuit pour bénéficier de la fraîcheur ; provoquez des courants d'air, prenez une douche "fraîche"; évitez autant que faire se peut de sortir durant les heures les plus chaudes; ne consommez pas d'alcool (l'alcool favorise la déshydratation et les disputes entre voisins)... 

    Pensez également à visiter les plus âgés et à disposer à leur portée de quoi s'hydrater: bouteille d'eau mais aussi, pourquoi pas, lingettes rafraîchissantes et brumisateur - ces conseils s'appliquent également aux jeunes enfants... 

    Quant à vos animaux de compagnie: pense à leur laisser de l'eau en suffisance, propre et saine, à porté de lapements.

    Anecdotique: une croyance populaire veut que boire chaud dessoiffe et hydrate. En vérité ça favorise la sudation et donc la déshydratation. A l'inverse, si boire froid ou carrément glacé fait plaisir à la bouche, cela envoie une information erronée à l'organisme qui freine la sudation et donc l'élimination de la chaleur... L'idéal serait de boire tempéré. Mais on est bien d'accord qu'un Coca Cola zéro tempéré, c'est dégueu... :/

    En dernier lieu, et histoire de favoriser l'aspect local du problème, l'auteur de ces lignes vous conseille avec humour de prendre (avec modération s'entend) une Liefmans Fruitesse à la terrasse de la Taverne des VIII ou de l'Harmonie (ou ailleurs !) - il s'agit d'une bière fruitée servie sur glace ! ;) Quant à La Flamme, on vous y sert un Tonic jus de pamplemousse bien frappé dans un grand verre ballon ! Waaaaaah !

    IMG_20180725_163649-01.jpg

    Imprimer Catégories : actu
  • Frameries: on va bientôt ramasser les canettes !

    IMG_20180724_140218-01 (1).jpgNotre commune a été sélectionnée pour faire partie d'un projet-pilote de reprise des canettes. Concrètement, ça signifie quoi ?

    La commune a donc répondu à un appel du ministre wallon de l'environnement Carlo Di Antonio et a été sélectionnée avec 23 autres. C'est l'éco-conseiller communal qui sera en charge de mettre en place la procédure - qui est actuellement discutée.

    Pendant 2 ans, les citoyens pourront ramener les canettes abandonnées dans l'espace public. Deux systèmes différents seront testés: via une borne automatique et via le personnel communal. Un an plus tard les deux systèmes seront évalués et éventuellement ajustés. 

    La touche originale reste que les 5 centimes accordés par canette ramenée ne seront pas délivrés en monnaie mais en bons d'achat auprès des commerces locaux partenaire !

    Si l'idée est à priori séduisante, elle ne manquera sans doute pas de faire parler d'elle, ne serait-ce que par les interrogations qu'elle soulève.

    Par exemple, si l'idée est de "nettoyer" un tant soit peu les communes sélectionnées pour ce projet, comment s'assurer que les canettes rapportées auront bel et bien été ramassées dans l'entité de Frameries ? Pour prendre le problème à l'envers: on peut imaginer un apport de canettes de Wasmes, de Jemappes, ou de Quévy, ce qui n'est pas problématique en soit, sauf à considérer que c'est bien notre personnel communal qui devra gérer les canettes des autres entités... Alors quid ?

    Parmi les obstacles soulevés : la question subsidiaire reste sans doute de comprendre comment la borne ou l'employé communal en charge distinguera une canette en provenance directe de la nature (sans doute l'éco-conseiller prendra-t-il le temps de vérifier visuellement chaque canette à la recherche de traces de rouille ou de bave de limace) d'une canette en provenance d'un sac P+MC récoltée nuitamment en pleine rue par un ferrailleur indélicat qui projette de se faire un (petit) bas de laine... ou d'un commerçant qui augmentera d'autant ses recettes en s'auto-octroyant quelques primes... Un scénario qui semble tiré par les cheveux ?

    Allez: le monde n'est pas si "vilain" ;)

    IMG_20180724_140156-01 (1).jpg