café framerisois #13 : café des zouaves

café fram 13 ok.jpg

Ouvrir grand la porte du jardin. S'y poser en compagnie d'une tartine au fromage blanc et d'un café noir : le bonheur.

Lino entre à toute vitesse dans mon bureau: "Papa y'a la noise !". Lino est blond. Il a 4 ans. Il est toujours heureux. "La noise ! La noise !" répète-t-il en bondissant comme un yoyo. "C'est quoi ça, la noise ?". "La waaase" prépète-t-il plus lentement. Je le suis au jardin. Une oie inspecte notre haie. "C'est une oie Lino". Lui de répéter: "une noix". "Non chéri, ce n'est pas une noix: une oie". Lino réfléchit longuement. puis, avec un sourire coquin:  "une noive".

Il y a un arbuste qui surplombe la terrasse. Un petit chat (celui de Lino - il n'a pas encore de nom) a grimpé comme un fusée sur le tronc et se retrouve dans les frondaisons, entre la terre et le ciel, un peu ébaubi, très spontané. La vaillante (et inconsciente) petit boule de poils est rapidement rejointe par son papa, Léo, gros bon chat doux, mélancolique, et un poil bienheureux, qui grimpe à l'étage du dessus, l'air de dire: "oh, c'est encore moi le patron !".

L'oie tend son long cou. Fait quelques pas. Je retourne à la cuisine, me fais un café rapide (Nescafé select "double filtre, full flavour") puis reviens à la charge. "Lino, c'est une oie. Une oiiiie. Une ouuuaaaahe". Lino me regarde, se concentre: "Un zouave".

Sous les feux du soleil la terrasse ondule. Le café est doux. Cocotte a pondu. Le petit chat et son papa ont rejoint la terre ferme. l'oie cancane avec indolence. Les animaux sont heureux. Et Lino, tout nu, se jette dans la petite piscine.

Vive les zouaves !

Robuste, acide, doux, ou amer, le « café framerisois » vous est servi chaque dimanche sur votre blog communal. Accompagné d’une photo, il raconte le Frameries d’aujourd’hui par petites touches sincères.

// dégustez les autres cafés framerisois en cliquant ici.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel