• Frameries: un chargeur de GSM s'enflamme

    "Mon fils avait du feu sur les jambes !", s'exclame Cindy, encore sous le choc d'être passée si près du drame.

    27624837_10215774442462469_8108164423284664683_o.jpgLa nuit du vendredi 2 février, tout le monde dormait lorsque Cindy est réveillée par les cris de son fils. Alertée par l'odeur de brûlé et la fumée, Cindy se rue dans la chambre de son fils et découvre une vision de cauchemar: le feu s'est déclaré et les draps sont enflammés. "Malgré le choc nous sommes parvenus à éteindre le feu rapidement". Son fils s'en sortira avec des cloques sur les jambes et une grande frayeur.

    L'origine du sinistre ? Un chargeur de GSM resté branché. Et pas une copie: un Samsung original.

    Depuis lors, Cindy avoue avoir du mal à s'endormir le soir. "On a eu beaucoup de chance car le feu se propageait vite - je remercie tous mes anges gardiens !".

  • "Ecole de la Chaussure": appel aux témoignages !

    Autrefois Ecole de la Chaussure, la Fabrique de Théâtre se prépare à fêter ses 20 ans en mars.

    Et à cette occasion, il est lancé un appel aux témoignages pour raviver les mémoires et les exposer lors des festivités qui se tiendront le samedi 17 mars. Vous disposez d'anciennes photos, de vieux documents qui rappellent le passé de ce site ? Vous y avez été à l'école ? Vous avez envie de témoigner ?

    Contactez votre blogueur qui transmettra -> blogsquetiaframerieq@outlook.be

  • chutes de neige: mais que fait la commune !?

    Ce vendredi, la météo prévoit de la neige... Dans ces cas-là, comment s'organisent les services techniques communaux ?

    Nous avons interrogé à ce sujet Didier Draux, bourgmestre faisant fonction: "Lorsque la météo prévoit des chutes de neige, les services techniques sont en alerte ! Deux équipes sont prêtes à intervenir dès la chute des premiers flocons et un dispositif complet est mis en place: 

    • un camion d’épandage d’une contenance de 3,5 T est chargé, prêt à démarrer ;
    • un tracteur avec une épandeuse d’1,5 T est aussi prêt pour épandre aux endroits les plus périlleux (voiries accidentées, en pente et plus petites rues où le camion ne passe pas) ;
    • en outre, la nuit, le dirigeant des travaux se lève plusieurs fois et examine la situation. C’est lui qui donne l’ordre aux ouvriers de sortir. A noter qu'il effectue ce travail depuis plus de 10 ans et n’a jamais failli à son devoir.

    Nous avons plus de 200 T de sel en stock, poursuit Didier Draux, et un passage sur toute l’entité déverse 7 T, donc nous sommes paré pour quelques jours... Il faut savoir aussi que les deux grands axes routiers (Mons – Blaregnies et Givry - Pâturages) sont pris en charge par la Région Wallonne.

    Un planning d’intervention est rédigé et les tournées bien prévues : d’abord les voiries importantes de pénétration, ensuite, les itinéraires des bus, les rues en pente et viennent ensuite les rues de quartier. Le matin dès 7H30, si des problèmes subsistent encore, c’est l’ensemble des ouvriers qui se met en route avec les petits camions et des pelles pour déneiger par exemple les entrées des écoles, des bâtiments communaux accessibles au public…"

    La neige étant l'affaire de toutes et tous, les citoyens ne sont pas exempts d'apporter leur pierre à l'édifice, comme le rappelle l’article 43 § 1 du Règlement Général de Police : « Tout propriétaire d’un immeuble, son occupant ou celui qui en a la garde en vertu d’un mandat doit veiller à ce que le trottoir bordant cet immeuble soit dégagé ou rendu non glissant et ce, sur un espace suffisant permettant le passage des usagers en toute sécurité. Dans le cas d’un immeuble à appartements multiples, tous les occupants de l’habitation sans distinction, sont assujettis à cette obligation sous réserve de l’existence éventuelle d’un règlement d’ordre intérieur ou d’un arrangement amiable entre les occupants.

    La neige doit être déposée en tas au bord du trottoir et ne peut être jetée sur la chaussée. Les avaloirs d’égouts et les caniveaux doivent rester libres. »

    Bon, c'est un peu barbare vu comme ça, mais il faut reconnaître qu'avec l'effort de tous et chacun, on peut facilement sécuriser notre entité. Que ça ne vous empêche pas de faire un peu de luge, de grimper sur un terril enneigé avec les enfants, ou de faire de chouettes photos ! ;)