L’édito #3 : à l’abordage !  

C’est une longue baraque orange surmontée d’un mât, et qui fait figure de navire immobile. Vous passez tous les jours devant sans la voir vraiment. Peut-être même habitez-vous tout à côté. Certains d’entre vous l’ont bien connu quand elle était encore une école de la chaussure

Etablissement provincial, la Fabrique de Théâtre, s’est ancrée au cœur de La Bouverie en 1998. Véritable petite usine artistique qui tient plus de la manufacture que de la production en série, elle a pour but d’être une salle de gymnastique artistique, un creuset où toute expérience est rendue possible grâce à l’encadrement professionnel et matériel : salles de répétition, salles de cours, ateliers de marionnettes, de masques et de costumes, bibliothèque des arts du spectacle, chambres pour la résidence d’artistes, et salle de spectacle de 82 places…

Comme pour tout navire de cette importance (et qui navigue dans les eaux tranquilles de nos villages), l’abordage est difficile. Pourtant, chaque spectacle est une échelle de coupée qui mène à bord, une fenêtre favorable, une inexcusable issue.

Voyez-vous, des artistes du monde francophone viennent chaque semaine y inventer, y dire, y déclamer, y écrire, y débattre, y costumer, y décoriser, y marionnettiser, y gargariser, y féminiser, y déshabiller, y rhabiller, y boucaner, y, y ,y… (et pendant ce temps de surir le monde). Et puis il y a les régionaux de l’étape, comme Barbare Dulière, de souche framerisoise, à la fois pirate de cœur et corsaire de trèfle. Et chaque mois une restitution gratuite et publique a lieu.

Par définition, un navire est un monde clos. Sauf que celui-ci amène avec lui des épices exotiques, des fruits inconnus. J’en connais les matelots, et Valérie Cordy qui fait figure de capitaine (sa vaste cabine panoramique est pleine à craquer de paperasse : je vous montrerai une photo à l’occasion).

Comme pour tout navire de cette importance, l’abordage est difficile. Sauf que ce navire-ci est percé de trous qui laissent filtrer la lumière. Laisse-vous séduire. Laissez-vous tenter : à l’abordage !

 

-> http://www.lafabrique.be

Commentaires

  • Très bel article !
    Je suis allée dans cette école ......en maternelle !!!
    J'y suis retournée pour voir l'un ou l'autre spectacle.

Les commentaires sont fermés.