café framerisois (9) : un café à Charmeries

Les petites dents blanches de Lino. Ses longs cheveux cendrés. Sa petite fossette. Ici on dit : c’est un petit losse. C’est mon fils. Mon petit djambot.

Il est tôt. Il fait froid. Sortir de la boulangerie « Aux délices » quelques pâtisseries dans un sachet blanc. Main dans la main, nous cherchons à nous réchauffer. « C’est quoi ça ? » (Il montre du doigt. Son index est si petit). « L’hôtel communal ». « Et ça ? » (Sa petite voix cristalline, si fine, encore troublée par les voiles de la stupéfaction). « C’est l’église. Quand tu entends sonner les cloches, ça vient de tout en haut, du clocher ». La Taverne des VIII. « Bonjour ». Les clients sourient en voyant Lino emmitouflé dans sa grosse écharpe, un bonnet de laine enfoncé jusqu’aux yeux.

Une table libre, au fond à droite, avec vue sur le Bingo (à gauche) et sur l’église de Frameries (à droite). Lino s’assoit devant moi. Il observe les clients. Il écoute. Il respire. « Pour moi ce sera un café. Tu veux quoi Lino ? Un jus pomme-cerise ? ». Lino a des petites dents blanches. Quand il sourit, ses dents me percent le cœur. J’entreprends de dessiner un bonhomme sur le bout de mes doigts (j’ai toujours un feutre dans la poche). Lino tend la main. Lui et moi sommes bientôt les patriarches de la Grande Tribu des Doigts. Lino est ravi. Il agite les doigts, fait mine de faire parler les bonshommes. Je trempe un bout de beignet dans le café. Dehors, l’église de Frameries étire ses hauts murs au soleil naissant. Frameries.

En traversant la place quelques instants auparavant, dans la petite bouche encore neuve de mon djambot, « Frameries » avait soudainement pris une autre dimension.

« C’est quoi ça papa ? ».

« C’est Frameries ».

« C’est quoi Charmerie ? ».

 

Robuste, acide, doux, ou amer, le « café framerisois » vous est servi chaque dimanche sur votre blog communal. Accompagné d’une photo en noir et blanc, il raconte le Frameries d’aujourd’hui par petites touches sincères.

Commentaires

  • c'est un superbe texte, profitez gbien de votre "petit" djambot, ils grandissent tellement vite mais dans notre coeur c'est toujours des petits losses et ils savent jouer avec les sentiments de leur maman. Privilègiez ces moments c'est super Bonne semaine

Les commentaires sont fermés.