l'Odyssée du Noirbonhomme (16): "rentrer chez soi"

Le Noirbonhomme se tient au bord du sentier. C'est un sentier qui le ramène chez lui. A quelques pas, de l'eau s'écoule au fond d'une tranchée: c'est un ruisseau. Le sentier zigzague. Il va d'abord à la réserve de chasse (son pavillon brûlé, son étang), il longe le terril (le terril est une propriété privée: c'est triste), puis il rejoint le cimetière (le cimetière est un endroit calme - le Noirbonhomme aime ça, les endroits calmes). Le Noirbonhomme se tient au bord du sentier. Ses yeux de charbon fixent l'Est. Il pourrait rentrer chez lui. Retrouver son bon vieux terrier. Etançonner. Et rester là pour l'éternité. Le Noirbonhomme a des doutes. A-t-il eu raison de se lancer sur les routes, à l'aventure ? Y'a-t-il vraiment un autre terrier qui l'attend ailleurs ? Et puis c'est quoi l'éternité ? Le Noirbonhomme se tient au bord du sentier. Le soleil sort de la chrysalide blanchâtre: c'est un matin de brume. Le vent fait bruisser l'herbe. Le Noirbonhomme se tient raide. Dans la lumière crépusculaire, on dirait une statuette. Une borne. Un cierge.

Mais, en vérité, où est donc le Noirbonhomme ? > LA SOLUTION.

Chaque vendredi (enfin presque !), votre blog vous propose une photo du Noirbonhomme, prise quelque part dans l'entité de Frameries (pour plus d'explications lire ici). Le but du jeu: à vous de dire où a été prise la photo...

Imprimer Catégories : Noirbonhomme

Commentaires

  • Sentier en face du Zoning de Frameries, sur Noirchain

  • dans les champs à Noirchain, on reconnait le terril

Les commentaires sont fermés.