chez nos voisins : Antonio Perdighe, le roi de la pizza (Cuesmes)

pizza Vulcano3.jpgC'est vendredi soir ! Ah, le plaisir d'aller au restaurant (ou de se faire livrer !). Comme vous le savez, votre blog met régulièrement les restaurants de notre entité en avant. mais, bon, il arrive aussi qu'on prenne l'occasion de lorgner ce qui se fait tout à côté...

Vous avez sans doute entendu parler d’Antonio Perdighe. Il travaille à Cuesmes. A la pizzeria Vulcano. Mais si, vous le connaissez : il s’est classé 4ème meilleur pizzaiolo du Benelux et 25ème meilleur pizzaïolo mondial !

Bonjour Antonio. Tu nous parles un peu de toi, de ton parcours ?

Bonjour. J’ai 35 ans et deux enfants, dont le dernier a 2x jours ! J’ai débuté au restaurant Dimitri, à Quaregnon sud. Puis je suis passé au service du traiteur Bono, toujours à Quaregnon. Ensuite je suis entré au Vulcano comme garçon de salle.

pizza Vulcano.jpgEt là, le miracle se produit ?

En quelque sorte. Je me suis mis à apprendre sur le tas la confection des pizzas. Au début j’en faisais des carrées, des ovales… ça ne ressemblait à rien ! 3 mois plus tard les pizzas étaient déjà nickels.

Antonio, donnez-nous ta recette magique. Comment fait-on pour passer de débutant au rang de 4ème meilleur pizzaiolo du Benelux et 25ème meilleur pizzaiolo mondial ?

Nous avons reçu une revue au resto qui parlait des compétitions. Et j’ai proposé ça à mon patron. Dans le fond je me suis dit : qui ne tente rien n’a rien.

Et tu t’es lancé, la fleur au fusil…

Je n’avais rien à perdre et tout à gagner !

pizza Vulcano 2.jpgComment on se prépare à une telle compétition ?

C’est la panique !

Et au final, ta réussite est due à la chance ou à ton savoir-faire ?

Sans doute un peu des deux. Il y a toujours une part de chance. Mais j’étais bien formé par des pros, et ça m’a apporté pas mal d’avantages. Nous sommes trois pizzaiolos au restaurant : je ne suis pas seul !

Et depuis lors, qu’est-ce que ça a changé ?

On a reçu beaucoup de nouveaux clients. Des curieux qui veulent goûter à la spécialité que j’ai cuisinée lors des compétitions.

La pizza pamplemousse-pistache ?

C’est ça !

Tout un programme ! :) Et à titre privé, qu’est-ce que tu en retires ?

pizza Vulcano4.jpgUn sentiment de fierté que je partage avec mon patron. Car cette année on fête les 20 ans du Vulcano. En septembre, je remets le couvert avec la nouvelle édition du concours du Bénélux. J’espère monter sur le podium : ça sera l’apothéose pour les 20 ans du restaurant !

Alors à Frameries, question pizzas, on a Marconi et ses incomparables pizzas sans pâte (cliquez ici), Garibaldi et ses pizzas au Nutella (je ne plaisante pas : essayez !), le Grand Trait et ses pizzas format « roues de charrette », on a aussi le Marco Polo, Pizza Rezza et tutti quanti ! Mais rien n’empêche, de temps à autre, de goûter une pizza en provenance de Cuesmes, non ? Alors essayez la-: vous m’en direz des nouvelles ! Et quand vous commandez, réclamez que votre pizza soit réalisée par le roi de la pizza: Antonio Perdighe ! :)

Commentaires

  • Superbe article t res bien écrit merci beaucoup

Les commentaires sont fermés.