plus de 1000 participants à l'Happy New Year Trophy 2012 !

AR1.jpgHier soir, l'Happy New Year Trophy, la dernière course à pieds de l'année, s'élançait depuis la grand'place de Frameries. Le temps était de la partie: pas de pluie, pas de verglas, et des températures quasi estivales (sic...). Cela aura sans doute favorisé la participation de plus de 1000 coureurs ! Parmi ceux-ci, Berardo Pasqua, 34 ans, qui a repris la course à pieds depuis 5 ans. "Je pratique la course car c'est un sport qui peut se pratiquer de manière individuelle, témoigne Berardo. On n'est pas obligé de s'affilier à un club. Ca reste bien entendu un sport exigeant au niveau musculaire". Mais quelle motivation peut-on trouver à s'élancer ainsi sur les routes froides, le soir du 29 décembre ?AR3.jpg "L'Happy New Year Trophy peut se pratiquer de manière décontractée, explique Berardo. C'est une épreuve qui a un caractère festif. Pour ma part, un an sur deux, je la pratique avec un objectif sportif. Cette année, par exemple, je veux arriver dans le premier quart [c'est à dire dans les 250 premiers, ce que Berardo parviendra à accomplir, étant donné qu'il sera classé... 244ème !]". Quant à Alain Laurent, la course, il l'a dans le sang depuis ses 16 ans. "Le Happy New Year Trophy est une trop belle initiative pour la rater, confie-t-il. C'est l'occasion unique de brûler des calories entre deux fêtAR2.jpges !". Le Happy New Year Trophy reste un vrai défi humain. A un moment de l'année où l'on se verrait bien mieux devant la cheminée chaussé de pantoufles, endosser un maillot et courir de Frameries à Hornu n'est pas donné à tout le monde. Après d'être réchauffé quelques instants dans l'Hôtel Communal, les participants se rassemblent dans la rue des Alliés. Quelle marée humaine ! A 17h pile la masse s'élance. Elle repassera quelques minutes plus tard après une boucle par les rues Defuisseaux et Roosevelt. Les premiers, corps penchés, visages fermés, à l'écoute de leur rythme, sont soncentrés sur leur performance. Suit un peloton hétéroclyte composé à part égal de sportif et de coureurs déguisés. Jugez plutôt : on peut voir la garde romaine encadrant Jules César, Obélix et Astérix, une poignée de M&Ms et même un personnage tout droit issu du film Avatar... AR4.jpgLes voilà qui partent vers Eugies et l'avenue Fénélon, quittant et Frameries et le cadre de notre article... Que demander de plus ? Peut-être que les autorités communales fassent en sorte que l'an prochain, la compétition se pratique dans le sens Hornu-Frameries, histoire de pouvoir profiter une fois au moins de l'arrivée... d'en profiter festivement dans les bistros qui bordent notre bonne vieille place de Frameries !

Demain vous retrouverez sur le blog une galerie des meilleures photos, une interview de Laurent Richard (coureur de Sar), ainsi qu'une galerie des meilleurs déguisements réalisée par Oscar Pichon.

Voici le classement de l'épreuve (11,1km): 

1.

LEJEUNE Emmanuel

0:32:18

2.

D'HARVENG Nicolas

0:33:53

3.

DEBOUCK Matthieu

0:34:07

4.

FRANCOIS Luc

0:34:22

5.

LAUWERS Aurélien

0:35:50

Cliquez ici afin d'accéder au classement complet.

Commentaires

  • Super article d'ambiance! Très bonne l'idée de faire le parcours à l'envers un de ces quatres. Je prévois la course un peu plus compliqué alors car , dans le sens actuel, il y a bcp plus de descentes!

    A plus


    Ber

Les commentaires sont fermés.